Marine Marchande
Geo Celtic : Le dernier navire sismique français désarmé

Actualité

Geo Celtic : Le dernier navire sismique français désarmé

Marine Marchande

Le Geo Celtic entrera dans le port de Dunkerque ce mardi matin en provenance du Guyana, où il a effectué son ultime mission. Le navire sismique de GeofieLD, co-entreprise entre CGG et Louis Dreyfus Armateurs, est le sixième et dernier de la flotte à rejoindre le port nordiste pour y être désarmé, et ce pour une durée indéterminée. C’est donc la fin – provisoire ? - de la compétence tricolore en matière d’acquisition sismique.

Le Geo Celtic va retrouver les Oceanic Phoenix (désarmé en février 2015), Geo Caribbean (septembre 2015), Oceanic Challenger (octobre 2015), Geo Coral (novembre 2015) et le CGG Alizé, arrivé la semaine dernière.

Pour mémoire, le désarmement de toute la flotte sismique française est consécutif à une mesure du plan d’austérité mis en place en novembre par CGG suite à des résultats catastrophiques, en grande partie liés à la chute du prix du pétrole. Le groupe de géophysique, basé à Massy et coté à la bourse de Paris, a choisi de mettre sa flotte en propriété « sous cocon » et de continuer à exploiter ses navires affrétés, tous norvégiens. Derrière ce choix peu patriotique on devine des raisons financières, sans doute liées à de fortes pénalités prévues par les charte-parties norvégiennes. CGG pourrait réarmer les navires français à l’issue des contrats d’affrètement norvégiens, ce qui n’irait pas sans difficulté, notamment en termes de qualification des équipages.

En attendant, ces désarmements ont pour conséquence la mise en place d’un plan de sauvegarde pour l’emploi chez LDA (80 officiers français naviguaient à bord de la flotte sismique). Ce PSE devrait être présenté incessamment sous peu.

CGG | Actualité du groupe de Géosciences Port de Dunkerque | Toute l'actualité de la capitainerie Louis Dreyfus Armateurs