Vie Portuaire
Géophysique : Un navire saoudien charge des « camions vibreurs » à Fos

Actualité

Géophysique : Un navire saoudien charge des « camions vibreurs » à Fos

Vie Portuaire

Arrivé mardi 5 janvier à Fos-sur-Mer, le porte-conteneurs roulier (CON-RO) saoudien Bahri Jazan est venu charger une cargaison un peu spéciale. Le navire a, en effet, embarqué deux grues à tours pliantes et 27 « camions vibreurs ». Utilisés pour les recherches géophysiques, ces véhicules spécialisés sont utilisés pour l’étude du sous-sol dans le cadre de la recherche de nappes pétrolières. Ces camions ont été réalisés à Saint-Gaudens (Haute-Garonne) par Sercel, filiale du groupe français CGG spécialisée dans le développement et la réalisation de systèmes d’acquisition sismique. Une activité pour laquelle la société est un leader mondialement reconnu.  

 

Les camions vibreurs embarqués à Fos (© EMMANUEL BONICI)

Les camions vibreurs embarqués à Fos (© EMMANUEL BONICI)

Le Bahri Jazan chargeant grues et camions vibreurs (© EMMANUEL BONICI)

Le Bahri Jazan chargeant grues et camions vibreurs (© EMMANUEL BONICI)

 

Elaborer une imagerie des couches géologiques

Pour les recherches terrestres, les camions vibreurs utilise le principe de l’échographie. Grâce à un système spécialement conçu à cet effet, ils génèrent des chocs vibratoires dans le sol, à une fréquence allant de 1 à 250 hertz. En général, plusieurs vibreurs sont associés (jusqu'à 50) et synchronisés pour envoyer leurs impulsions. Des ondes acoustiques dont les échos, après s'être propagés à travers les couches géologiques - sur lesquelles ils se réfléchissent à des degrés divers selon la nature de ces couches - sont enregistrés à leur retour en surface par des capteurs disposés tout autour de la zone à étudier. Cette technologie très pointue permet d’obtenir une imagerie précise du sous-sol et, ainsi, favoriser la découverte de gisements pétrolifères.

 

Camion vibreur dans le désert (© SERCEL)

Camion vibreur dans le désert (© SERCEL)

 

Première escale provençale pour le Bahri Jazan

Ce sont donc des camions de ce type qui ont embarqué mardi sur le Bahri Jazan. Livré en 2013 par le chantier sud-coréen Hyundai Mipo, ce navire de l’armement national saoudien Bahri mesure 220 mètres de long pour 32 mètres de large dispose de deux grues, peut transporter 364 EVP et dispose de vastes garages pour le transport de matériels roulants. Il s’agissait de sa première escale à Fos, qui avait déjà accueilli en décembre 2014 son sistership, le Bahri Yanbu.

 

(© EMMANUEL BONICI)

(© EMMANUEL BONICI)

 

L’embarquement à Fos a été mené par le manutentionnaire Nicolas Frères, l'escale étant supervisée par Shipping Agency Service (groupe Naxco), agent en France de Bahri. L’opération s’est déroulée non pas au poste roulier dédié de la darse 3 (occupé alors par le car carrier Neptune Itaki) mais au quai mitoyen de la darse 2.

Côté logistique, l’acheminement des camions depuis leur fabricant jusqu’au port (réalisé au moyen de « porte-chars ») ainsi que leur réception à Djeddah, en Arabie Saoudite, ont été confiés à la société NMT Shipping. 

 

Le Bahri Yanbu à Fos en décembre 2014 (© EMMANUEL BONICI)

Le Bahri Yanbu à Fos en décembre 2014 (© EMMANUEL BONICI)

Port de Marseille CGG | Actualité du groupe de Géosciences