Croisières et Voyages
Georges Azouze : « Une aventure humaine et industrielle incroyable »

Interview

Georges Azouze : « Une aventure humaine et industrielle incroyable »

Croisières et Voyages

Arrivé en 1985 au sein de la compagnie, Georges Azouze, président de Costa Croisières France, est un historique de l’entreprise et porte forcément un regard singulier sur son évolution et celle de l’industrie depuis trois décennies. Rencontre.  

MER ET MARINE : Cette année, Costa fête les 70 ans de ses débuts dans la croisière. Comment cette aventure a débuté ?

GEORGES AZOUZE : Costa, c'est 70 ans de croisières après avoir connu plus d'un siècle d'existence dans le domaine des cargos et des lignes maritimes. C'est une aventure humaine et industrielle incroyable puisque c'est à l'origine une famille génoise qui devient armateur, construit des bateaux et les exploite, notamment pour le transport d’huile d’olive. Après la seconde guerre mondiale, c’est une compagnie visionnaire. C'est elle qui commence à lancer la croisière, au moment où s’amorce déjà le déclin du transport maritime traditionnel. Le départ le 31 mars 1948 de l’Anna C pour une traversée vers Buenos Aires et Rio constitue un acte fondateur. Car c’est là que débute l’invention de la croisière comme mode de vacances et non plus uniquement comme moyen de transport.

La compagnie s’est aussi illustrée au cours de son histoire en étant pionnière dans un certain nombre de domaines…

Il y a eu pendant ces sept décennies beaucoup de lancements et d’innovations, avec des nouveautés techniques sur les navires, et c’est encore le cas aujourd’hui avec les premiers paquebots au monde équipé d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Mais Costa ce sont aussi des avancées commerciales majeures. Ce fut par exemple le cas en 1968 avec les packages croisière + avion qui ont perm

Costa Croisières | Toute l'actualité des paquebots et de la croisière