Construction Navale
Gléhen accroît ses capacités à Douarnenez et au Guilvinec

Actualité

Gléhen accroît ses capacités à Douarnenez et au Guilvinec

Construction Navale

Le constructeur breton a décidé d’accroître ses capacités de production, à la fois avec de nouvelles surfaces et dans le même temps en agrandissant ses infrastructures actuelles. Chantier Naval Gléhen a, ainsi, pris possession, début septembre, d’une nouvelle nef de construction sur le port du Guilvinec, avec un accès direct à la mer pour faciliter les mises à l’eau. Ce nouvel outil sera dédié à la construction de navires d’une taille inférieure à 20 mètres.

Parallèlement, il a été décidé de rehausser la nef n°2 du site de Douarnenez, ce qui va permettre de porter sa capacité sous crochet de 7 à 13 mètres. Les travaux, programmés pour 2018, permettront l’assemblage et la finition sous abri de deux unités jusqu’à 38m. Cet investissement, explique le chantier, a pour objectif « d’accroitre la capacité de production de navires supérieurs à 20m et de garantir une qualité des prestations sous abri jusqu’à la mise à l’eau ».

La pêche, les vedettes à passagers et le militaire

Avec ces nouveaux investissements, d’un montant de 800.000 euros, Gléhen sera en mesure de se positionner simultanément sur les marchés des vedettes à passagers et du militaire, tout en continuant son activité, très soutenue actuellement, dans le secteur de la pêche. « L’objectif est également de répondre présent sur les marchés de petites séries tant étatiques que civils en réduisant les délais de livraison », note le constructeur, qui a été par ailleurs certifié ISO 9001 en début d’année.

Chantier Naval Gléhen, qui vient d’achever le Bara Breizh, nouveau chalutier de 24.95 mètres de l’Armement Bigouden, livrera un autre bateau de ce type au printemps 2019. Dans le même temps, le constructeur continue de travailler sur une série de trois langoustiniers de 15 mètres pour des pêcheurs artisans bigoudens. Le premier d’entre eux, le Caraïbes II a été livré à Julien Le Brun en juin dernier. Le Kronos, deuxième de la série, va être réceptionné par Stéphane Le Bec à l’automne et le troisième, le Corail, rejoindra la flotte de Julien Le Brun au printemps 2018.

Si la pêche est actuellement en plein essor, l’entreprise familiale n’en oublie donc pas, et c’est tout le sens des investissements qu’elle a décidé de lancer, de s'intéresser à d’autres marchés, notamment celui des bateaux gris. A ce titre, on rappellera que Gléhen a récemment livré deux bâtiments pour la Marine nationale : la Caouanne, engin remonte-filets pour la Guyane en 2015 et le Jules, embarcation d’instruction à l’hélitreuillage achevée en 2016.

 

Gléhen