Défense
Gléhen achève le premier des nouveaux pousseurs de la Marine nationale

Actualité

Gléhen achève le premier des nouveaux pousseurs de la Marine nationale

Défense
Construction Navale

Récemment mis à l’eau par le chantier Gléhen de Douarnenez, l’Atipa, premier des sept nouveaux pousseurs du type PC 6 destinés à la Marine nationale, est arrivé hier à Brest. Il s’est amarré en Penfeld à couple du Macareux, qui illustre lui-aussi le renouvellement des moyens portuaires de la flotte française puisqu’il s’agit de l’un des nouveaux remorqueurs-pousseurs de 10 tonnes (RP 10) réalisés par le groupe BMA et le chantier cherbourgeois CMN.

C’est en décembre 2017 que la Direction Générale de l’Armement a notifié à Gléhen le contrat pour la construction des sept PC 6. Ils remplaceront le vieux pousseur de 4 tonnes basé en Guyane, tout en renforçant la flotte de pousseurs en service à Brest, Cherbourg et Toulon. Ils reprendront dans le même temps les fonctions de certaines embarcations, comme d’anciennes vedettes de servitudes (types VD 9 / VS 9) et chaloupes.

Livrable cet été, la tête de série sera basée à Dégrad-des-Cannes, son nom, Atipa, faisant référence à un poisson guyanais capable de se mouvoir hors de l’eau, « à petits pas » sur ses nageoires, ce qui a semble-t-il donné son nom créole Atipa.

Conçus par Bureau Mauric, les PC 6 auront pour mission de participer aux manœuvres portuaires, en particulier l'assistance aux bâtiments de surface de la marine française dans les bases et rades. Ces bateaux en acier de 10 mètres de long pour 27 tonnes de déplacement lège pourront atteindre la vitesse de 8 nœuds en charge. Armés par 2 marins et pouvant accueillir 8 lamaneurs, ils auront une capacité à pousser de 6 tonnes et une capacité de traction de 2 tonnes.

Après l’Atipa, ses six sisterships doivent être livrés par Gléhen en 2020 et 2021.

En plus de ces sept PC 6 et des vingt-neuf RP 10, la Marine nationale va également se doter de vingt nouveaux remorqueurs portuaires et côtiers afin de remplacer les Bélier, Buffle et Bison, Maito, Maroa et Manini, ainsi que les 16 unités du type Fréhel (voir notre article). 

 

 

Marine nationale Gléhen