Défense
Gléhen livre une embarcation d’instruction à l’hélitreuillage

Actualité

Gléhen livre une embarcation d’instruction à l’hélitreuillage

Défense
Construction Navale

Mise à l’eau le 17 mai au chantier Gléhen de Douarnenez, le Jules, nouvelle embarcation d’instruction à l’hélitreuillage (EIH), a été réceptionné par la Marine nationale et sera officiellement baptisé le 9 novembre à l’occasion d’une cérémonie à l’Ecole navale. Sa marraine sera Nadine Zanatta, première femme pilote d’hélicoptère de la marine française.

Le Jules assurera, au profit de la base d’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic, la formation et l’entrainement des pilotes d’hélicoptères, plongeurs et personnel naviguant au travers des missions du Centre d’Entraînement à la Survie et au Sauvetage de l’Aéronautique Navale (CESSAN) et de l’Ecole de Spécialisation sur Hélicoptères Embarqués (ESHE/22S). Ces missions seront réalisées en rade de Brest ou en baie de Douarnenez à partir de l’Ecole Navale à Lanvéoc-Poulmic. L’embarcation jouera le rôle du navire sur lequel sont réalisés les hélitreuillages et servira de bâtiment support pour l’entrainement des plongeurs et les exercices de survie en mer des stagiaires CESSAN.

Réalisé en aluminium et conçu par le cabinet d'architecture Bureau Mauric, le Jules mesure 23.5 mètres de long et affiche un déplacement de 43 tonnes. Capable d’atteindre 12 nœuds ce bateau remplace deux vieilles chaloupes trentenaires de l'École navale. Dotée de deux zones d’hélitreuillage, l’une à l’avant et l’autre à l’arrière, la nouvelle EIH peut accueillir jusqu’à 25 stagiaires. Ces pilotes d’hélicoptères, personnels navigants et plongeurs pourront s’y entrainer et s’y former, notamment à l’emploi d’une zone d’hélitreuillage, à la tenue au souffle, à la visibilité en passerelle ou encore à la mise à l’eau et la récupération de personnel. 

 

(© BUREAU MAURIC)

(© BUREAU MAURIC)

Marine nationale Gléhen