Pêche
Gléhen met à l’eau le chalutier Bara Breizh

Actualité

Gléhen met à l’eau le chalutier Bara Breizh

Pêche
Construction Navale

Le Bara Breizh, 12ème chalutier de l’Armement Bigouden, a été mis à l’eau hier au chantier Gléhen de Douarnenez, dans le Finistère. Long de 24.9 mètres pour une largeur de 7.8 mètres et un creux de 3.75 mètres, ce bateau de 200 UMS sera armé par 7 marins.

Il dispose d’une cale conteneurisable d’une capacité de 50 conteneurs de 660 litres, 23 conteneurs de 460 litres et d’une zone de vrac de 30 m3 qui permettra éventuellement de répondre à l’obligation de débarquement. Côté propulsion, le chalutier est équipé d’un moteur Caterpillar (avec une réserve de près de 42 m3 de gasoil) et d’une grande hélice avec un fort rapport de réduction pour obtenir un maximum de pénétration dans l’eau. L’hélice est logée sous une voute afin de réduire le tirant d’eau. « Une innovation qui permet au navire équipé de cette grande hélice, d’accéder facilement au port du Guilvinec avec un tirant d’eau maximum de 4.5 mètres », explique Yves Gléhen, qui souligne que son chantier a connu une autre nouveauté avec la construction du Bara Breizh : « Nous avons travaillé en amont avec l’architecte afin de permettre une construction par blocs et améliorer ainsi notre productivité ».

Comme tous les bateaux de l’Armement Bigouden, cette nouvelle unité a été conçue par le bureau d’architecture Coprexma de Pont L'Abbé, qui célèbre au passage 30 ans de collaboration avec ce client mais aussi le chantier Gléhen. « Ce sont les recettes simples et réalistes qui permettent de concevoir aujourd’hui un navire plus sûr et confortable pour les hommes, moins impactant sur l’environnement, et permettant de produire un poisson de qualité et d’assurer une juste rétribution au pêcheur. » déclare Jean-François Ansquer, l’un des dirigeants de Coprexma.

L’architecte souligne qu’un effort sensible a été réalisé pour améliorer les conditions de vie et de travail à bord de ce nouveau chalutier : « En matière d’aménagements, le confort de l’équipage est largement amélioré. Les cabines, simples ou doubles sont toutes climatisées et ventilées. L’isolation phonique a aussi été renforcée. La passerelle ergonomique facilite aussi la conduite du navire. Pour améliorer les conditions de travail à bord et réduire les manipulations dans le traitement des captures, un convoyeur part de la plage arrière jusqu’au descendeur de cale ».

Alors que l’Armement Bigouden devrait mettre en service le Bara Breizh le mois prochain, un sistership a d’ores et déjà été commandé en vue d’une livraison en 2019.

 

Gléhen