Construction Navale
GNMTC : Saint-Nazaire dans l'attente du versement du prochain acompte

Actualité

GNMTC : Saint-Nazaire dans l'attente du versement du prochain acompte

Construction Navale

Commandé l'été dernier par la compagnie libyenne GNMTC, le paquebot « X32 » voit sa construction se poursuivre aux chantiers de Saint-Nazaire. Ce contrat, d'un montant de plus de 500 millions d'euros, suscite évidemment des inquiétudes en raison de la situation en Libye, où les insurgés combattent toujours les forces du colonel Kadhafi, avec le soutien (on parle officiellement de « protection des populations civiles) d'une coalition internationale intervenant sous mandat de l'ONU. Le 15 avril, STX France, en charge de la construction du paquebot, a fait un point sur cette commande. Jacques Hardelay, directeur général de STX France, a assuré qu'il avait très régulièrement son client au téléphone (sur une ligne fixe en Libye). Si le patron des chantiers de Saint-Nazaire reconnaît que la situation est difficile, il martèle que la priorité est de maintenir et faire vivre ce contrat.

Ce dernier arrive néanmoins à une échéance importante. En effet, après le paiement initial de 10% de la commande à la signature du contrat, GNMTC a un mois, à compter du 15 avril, pour honorer l'acompte suivant, soit 25% du montant total. Or, si la compagnie libyenne se dit prête à payer cette somme, la transaction pourrait être perturbée par les sanctions économiques décidées par les Nations Unies à l'encontre du régime de Tripoli ; ainsi que par le gel des avoirs financiers libyens mis en oeuvre par l'Union Européenne. Les prochaines semaines seront donc cruciales pour l'avenir du X32, dont une grande partie de l'activité de STX France dépend actuellement.

Si le chantier espère qu'une solution sera rapidement trouvée, il pense, bien évidemment, à un éventuel plan B, au cas où la commande serait remise en cause. De ce point de vue, on se montre plutôt optimiste à Saint-Nazaire, estimant que le navire, dont la livraison est prévue en décembre 2012, peut intéresser d'autres armateurs. Si MSC Cruises n'a jamais été nommément citée, la compagnie italo-suisse fait, logiquement, figure de repreneur potentiel très crédible. Le X32 est, en effet, un sistership des paquebots de la classe Fantasia, dont un troisième exemplaire, le futur MSC Divina (« V32 ») est actuellement en construction pour une mise en service prévue en mai 2012. Dans le cadre du développement de sa flotte, MSC pourrait donc être intéressée, au cas où l'option libyenne tomberait à l'eau, par la reprise du X32, grâce auquel l'armateur pourrait sans doute réaliser une très bonne affaire. Pour mémoire, ce navire de 333 mètres et 139.000 tonneaux doit disposer de 1739 cabines.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire