Marine Marchande
Golfe de Guinée : série d’incidents au Ghana et au Togo

Actualité

Golfe de Guinée : série d’incidents au Ghana et au Togo

Marine Marchande

Une nouvelle série d’attaques s'est produite en fin de semaine dernière, dans le golfe de Guinée. Elles ont eu lieu au Togo et au Ghana, rapporte le consultant en sécurité Dryad Global.

Jeudi 28 août, un bateau de pêche a été attaqué à 95 milles de Lomé, capitale du Togo. Peu d’informations ont filtré sur cet incident, mais il semble que les assaillants aient pris le contrôle du navire qui se dirigeait vers l’Est (Nigeria). La nuit suivante, un porte-conteneurs, le Bahmas, a été approché par une petite embarcation avec 7 ou 8 personnes à bord, alors qu’il se trouvait au mouillage, à Lomé. Les assaillants ont tenté de monter à bord en utilisant des grapins. La garde du navire de commerce les a repérés, a donné l’alarme et l’équipage a repoussé les intrus grâce aux lances à incendie.

Presqu'au même moment, à plusieurs dizaines de milles, le pétrolier Pike, long de 228 mètres, battant pavillon des îles Marshall, qui avait quitté Lagos, au Nigeria, la veille, a été approché à environ 114 milles au sud-est de la ville de Tema (Ghana, où les incidents au mouillage ou au port sont assez rares) par une embarcation d’une douzaine de mètres. A bord se trouvaient une demi-douzaine d'individus avec une échelle en métal. Ils ont tenté de monter à bord, mais ils ont dû renoncer devant les manœuvres d’évitement du navire qui a pu reprendre sa route.

Depuis quelques années, les incidents de piraterie et brigandage maritime se sont exportés hors du delta du Niger. Les groupes criminels attaquent régulièrement des navires au mouillage dans les pays voisins du Nigeria et n’hésitent pas à s’aventurer au large pour profiter de la vulnérabilité de navires qui ne sont plus escortés.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.