Offshore
Golfe du Mexique : BP espère avoir colmaté les fuites de pétrole

Actualité

Golfe du Mexique : BP espère avoir colmaté les fuites de pétrole

Offshore

Les garde-côtes américains ont indiqué hier que les fuites d'hydrocarbures consécutives à l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon avaient cessé. Plus d'un mois après la catastrophe, le groupe BP a lancé mercredi l'opération Top Kill, qui consiste à injecter de la boue dans la tête de puits, qui doit être ensuite recouverte d'une chape de béton. Tentée pour la première fois à cette profondeur, soit plus de 1500 mètres sous la surface du golfe du Mexique, l'opération de colmatage est toujours en cours. Hier, BP se voulait prudent, estimant qu'il faudrait attendre 24 à 48 heures avant de savoir si cette intervention est un succès.
Pendant ce temps, le pétrole continue de souiller la côte américaine. Alors que l'administration américaine soupçonne BP d'avoir minimisé l'importance des fuites, Barack Obama doit se rendre aujourd'hui sur le littoral touché par la marée noire. Une polémique a également éclaté au sujet des pêcheurs employés par BP pour lutter contre la marée noire. Sept d'entre eux auraient été hospitalisés après être intervenus au plus près des nappes, apparemment sans équipements appropriés.

Pollution en mer et accidents