Marine Marchande
Grande America : Deux nappes d'hydrocarbures échappées de l'épave

Actualité

Grande America : Deux nappes d'hydrocarbures échappées de l'épave

Marine Marchande

Le survol effectué hier matin  par le Falcon 50 de la base de Lann-Bihoué l'a confirmé. Il y a désormais deux nappes d'hydrocarbures à proximité de l'épave du Grande America. Le ConRo de l'armement Grimaldi a sombré mardi après avoir subi un incendie de près de 36 heures. Il repose par 4600 mètres de fond à 180 milles dans l'ouest de la Rochelle. 

 

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

 

Les nappes mesurent respectivement 13 km et d’une largeur de 7 km et 9 km de long pour 7 de large. La première est compacte et se trouve au-dessus de l’épave. La seconde est plus morcelée. Le préfet maritime de l'Atlantique a, dès le repérage de la première nappe mercredi après-midi, fait appareiller l'Argonaute, navire affrété par la Marine et specialisé dans la lutte anti-pollution. Un dispositif de lutte antipollution, pré-alerté dès le début de la crise, est d’ores et déjà sur la zone d’opérations et continue de monter en puissance. Il est coordonné sur zone par le directeur du CEPPOL, depuis l'Argonaute, en liaison avec le centre de crise  de la préfecture maritime de l’Atlantique à Brest. Le préfet maritime a également demandé le concours de l'Agence européenne de sécurité maritime qui a immediatement dépêché le VN Partisan, parti de Brest, et le Ria de Vigo, basé à Vigo. Ces deux navires sont également équipés et entraînés pour la récupération d'hydrocarbures en mer. Le BSAM Rhône va également rejoindre le dispositif sur zone.

La course contre la montre est lancée pour tenter de récupérer la pollution avant qu'elle n'atteigne le littoral. Les prévisions actuelles montrent une dérive vers les côtes françaises, a priori- mais sans certitude - la Charente-Maritime et la Gironde, où les autorités terrestres sont déjà en train de préparer une éventuelle arrivée d'hydrocarbure. Les conditions de mer sont actuellement très mauvaises, avec beaucoup de houle et du vent, ce qui compliquent fortement la lutte contre la pollution. 

Pour mémoire, le Grande America contient environ 2200 tonnes de fuel de propulsion dans ses soutes. 

 

Accidents, pollutions