Marine Marchande
Grande-Bretagne, état des lieux maritime à l’heure du Brexit

Analyse

Grande-Bretagne, état des lieux maritime à l’heure du Brexit

Article gratuit
Marine Marchande
Vie Portuaire

En 2019, la Grande-Bretagne doit entrer dans une nouvelle période politique et économique en sortant de l’Union Européenne. S’il est difficile de dire ce que seront les prochains mois et années, l’Institut Supérieur d’Economie Maritime (ISEMAR) se propose de brosser un large tableau de tout ce qui fait les industries maritimes et portuaires de la nation historiquement la plus liée à mer d’Europe et du monde. En effet, à la fois système insulaire et foyer d’origine du commerce maritime moderne, la Grande-Bretagne va entrer dans un monde nouveau du point de vue des échanges. Cela concerne l’environnement énergétique, le fonctionnement portuaire et les liens rouliers avec le continent. La GB maritime va aussi être affectée par le Brexit, car si le shipping reste à l’échelle globale, être dans l’UE n’était pas une chose neutre et il est probable que le centre maritime majeur qu’est Londres va perdre un peu de sa splendeur.

- Voir la note de synthèse de l'ISEMAR consacrée à ce sujet

_______________________________________________

L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR