Défense
Grande-Bretagne : Vers une commande imminente des porte-avions ?

Actualité

Grande-Bretagne : Vers une commande imminente des porte-avions ?

Défense

Le ministère britannique de la Défense pourrait annoncer d'ici vendredi la commande des deux porte-avions du programme Carrier Vessel Future (CVF). Selon la presse britannique, la décision aurait été prise après la clôture de la période de revue des programmes militaires anglais.
Projet majeur pour la Royal Navy et l'industrie navale britannique, qui doit profiter de cette commande pour se restructurer, le programme CVF est mené en coopération avec la France. Même si Londres se prononce cette semaine, aucune décision ne devrait intervenir à Paris avant l'automne. L'objectif des industriels français est de signer le contrat en fin d'année afin d'élaborer, en 2008, les plans de construction du porte-avions destiné à la Marine nationale (PA2) et dont l'admission au service actif est prévue en 2014. L'usinage des premières tôles devrait intervenir chez Aker Yards, à Saint-Nazaire, en 2009. Le chantier civil doit ensuite livrer la coque propulsée en février 2012 à DCNS, qui mènera son armement à Brest. Avec ce bâtiment, la France pourra disposera en permanence d'un groupe aéronaval, notamment pendant les grands carénages du Charles de Gaulle.
Du côté de la Grande-Bretagne, les HMS Queen Elizabeth et HMS Prince of Wales doivent remplacer les trois petits porte-aéronefs du type Invincible par deux grosses unités de 70.000 tonnes, capables d'embarquer 36 avions F-35 B. Le coût estimé des deux bâtiments est de 5.8 milliards d'euros, soit 2.8 milliards par unité. En France, le ministère de la Défense souhaite que le coût du PA2 ne dépasse pas la barre des 2.5 milliards d'euros.

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques