Divers
Greenpeace réclame un moratoire sur la pêche au chalut

Actualité

Greenpeace réclame un moratoire sur la pêche au chalut

Divers

L'association écologiste souhaite un moratoire international pour stopper "les dégâts engendrés par la pêche au chalut". Selon Greenpeace, ces filets, qui raclent le fond de l'océan, détruisent tout sur leur passage. Le moratoire aurait pour but de "laisser le temps aux scientifiques de mieux connaître les fonds marins encore peu explorés. Nous disposons aujourd'hui d'une meilleure cartographie de la Lune que des océans!", affirme l'organisation.
Le chalut pélagique est un grand filet en forme d'entonnoir tiré par un ou deux chalutiers (technique dite en "bœuf"). Ses dimensions peuvent atteindre 90 X 70 mètres à l'ouverture et 150 mètres de long. La fotte de pêche pratiquant le chalutage est essentiellement européenne et française. Elle représente quelques environ 300 navires, dont un peu plus d'une centaine opérant en Manche.

Greenpeace