Offshore
Grève dans les terminaux méthaniers de GDF Suez

Actualité

Grève dans les terminaux méthaniers de GDF Suez

Offshore

Depuis mercredi soir, un mouvement de grève paralyse les terminaux méthaniers de Montoir, près de Saint-Nazaire, et de Fos-Tonkin, à proximité de Marseille. Les salariés de Elengy (filiale de GDF Suez exploitant ces structures) ont rejoint le mouvement déclenché la veille par leurs collègues de Storengy (stockages souterrains), dans lequel sont également entrés les employés de GRT Gaz, filiale du groupe en charge du transport. Le mouvement a débuté sur des questions de revalorisation du pouvoir d'achat, mais il a pris une toute autre ampleur lorsque les salariés ont appris que les patrons du groupe devaient toucher plus de 10 millions d'euros de stocks options. Dénonçant cette décision alors que les négociations salariales « train(ai)ent en longueur », selon la CGT, les grévistes ont fait entendre leur voix. Hier après-midi, Gérard Mestrallet, PDG du groupe, et Jean-François, vice-président, annonçaient qu'ils renonçaient à toucher leurs stocks options (830.000 stocks options estimées à 7,7 millions d'euros pour le premier et 300.000 estimées à 2,8 millions d'euros pour le second).
En parallèle, la direction négocie avec les syndicats, afin d'obtenir l'arrêt du mouvement. Une réunion avait, notamment, lieu hier après-midi à Fos. Les propositions seront présentées en assemblée générale, les salariés votant aujourd'hui sur la suite à donner au mouvement.

Engie | Toute l'actualité maritime du géant de l'énergie