Vie Portuaire
Grève : Le port de Nantes dénonce l'attaque du cabinet de Michel Quimbert

Actualité

Grève : Le port de Nantes dénonce l'attaque du cabinet de Michel Quimbert

Vie Portuaire

« Un comportement inacceptable ». C'est ainsi que le port autonome de Nantes Saint-Nazaire a qualifié les actes de vandalisme perpétrés hier, en marge du mouvement de grève lancé par la CGT Ports et Docks. « En fin de matinée, une importante délégation de grévistes s'est rendue en cortège depuis le siège du Port Autonome jusqu'au cabinet d'avocats de Michel Quimbert, Président du Conseil d'Administration, situé en centre ville. Des manifestants se sont alors livrés à des actes de vandalisme : lancer de projectiles sur la façade du bâtiment, explosion de pétards, déclenchement de fumigènes, tags... », affirme le PANSN. Dans un communiqué, la direction du port « réprouve et condamne fermement ces actes de vandalisme, d'autant plus répréhensibles qu'ils ont été effectués sur une propriété privée. Elle est solidaire du Président du Conseil d'Administration, par ailleurs Président de Ports de France, qui exerce avec passion et de façon bénévole, sa mission de promotion et de développement des ports français ».
Comme les autres ports autonomes français, le PANSN a été perturbé par le mouvement de grève lancé par la CGT dans le cadre du projet de relance des établissements publics. Le syndicat refuse catégoriquement le transfert des agents affectés à la manutention vers des opérateurs privés.

Port de Nantes Saint-Nazaire