Marine Marchande
Grimaldi commande 6 rouliers hybrides en Chine

Actualité

Grimaldi commande 6 rouliers hybrides en Chine

Marine Marchande
Construction Navale

Le groupe italien Grimaldi Lines a signé avec le chantier chinois CSC Jinling un contrat de 400 millions de dollars pour la réalisation de six grands rouliers à propulsion hybride. Conçus par le département ingénierie de Grimaldi en coopération avec le bureau d’architecture danois Knud E. Hansen, ces navires de 238 mètres de long, 34 mètres de large et 64.000 GT de jauge disposeront de 5800 mètres linéaires de garages, soit une capacité de 500 camions.

Livrables à partir de 2020 et réalisés dans le cadre du projet GG5G (Grimaldi Green 5th Generation) présenté l’an dernier par l'armateur, ils intègreront différentes innovations leur permettant de constituer une réelle avancée sur le plan environnemental. Ils disposeront notamment de batteries lithium-ion. Celles-ci suffiront pour assurer les besoins énergétiques à quai des bateaux à quai, qui ne produiront donc aucune émission polluante pendant ces phases portuaires. Les rouliers se serviront également de cette source d’énergie pour optimiser leur consommation lors des appels de puissance (« peak shaving »). Les batteries seront rechargées pendant la navigation par les générateurs des navires, mais aussi 600 m2 de panneaux solaires.

 

Vue des futurs rouliers de Grimaldi (

Vue des futurs rouliers de Grimaldi (©  KNUD E. HANSEN)

 

Afin de réduire la consommation en carburant, les futurs rouliers de Grimaldi seront par ailleurs équipés d’un système générant un matelas de bulles d’air sur la carène, ce qui facilitera la pénétration dans l’eau. La coque sera, de plus, peinte avec un revêtement présenté comme non toxique, à base de silicone. Il vise à réduire le développement d’organismes marins, qui se traduisent au fil du temps par des effets de friction et donc des efforts à l’avancement. Au final, les gains énergétiques attendus par rapport à un navire traditionnel de capacité équivalente sont annoncés à 50%.

Les bateaux seront enfin dotés d’un système de lavage des fumées pour réduire à leur portion congrue les émissions de soufre.

Trois des six navires commandés seront exploités en Méditerranée par Grimaldi. Les trois autres le seront en Baltique par sa filiale Finnlines, avec la particularité de disposer d’une coque renforcée pour la navigation en eaux glacées.

 

Grimaldi