Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Focus

Gros plan sur la nouvelle vedette de 12 mètres de la SNSM

Construction Navale

Commandé au début de l’été par la SNSM, le prototype d’une nouvelle vedette de sauvetage a vu sa construction débuter au chantier Socarenam Côte d’Opale d’Etaples. Conçu par l’agence d’architecture navale Pierre Delion, ce bateau en aluminium mesurera 11.99 mètres de long pour 3.95 mètres de large, avec un tirant d’eau maximum de 0.94 mètre.

Reposant sur un design de coque aluminium éprouvé, en l'occurence celui des deux vedettes de pompiers livrées l’an dernier au terminal Dunkerque LNG et que les sauveteurs en mer ont eu l’occasion d’essayer, la nouvelle unité constitue un beau tour de force architectural. « La difficulté de l’exercice était d’intégrer un grand nombre d’équipements sans accroître les dimensions hors-tout afin de conserver une unité compétitive en termes de prix », explique le bureau d’architectes, qui a minutieusement optimisé le design et fait preuve d’une bonne dose d’ingéniosité pour répondre aux besoins et contraintes de la SNSM.

 

 

De nombreux équipements à bord

Dotée d’un bitton de remorquage avec une capacité de traction de 1.5 tonne, un touret avec 200 mètres de câble et un arceau pour guider la remorque, la vedette sera équipée d’une potence de 150 kg, une grande baille à mouillage et un guindeau électrique. Elle mettra en œuvre un semi-rigide de 3.4 mètres dont la mise à l’eau s’effectuera par l’arrière sur un plan incliné. Seront également embarqués un grand radeau de survie et deux motopompes fonctionnant au diesel pour lutter contre les voies d’eau sur les bateaux assistés. Répartie en deux parties, de part et d’autre du semi-rigide, la plage arrière est dégagée pour faciliter les manœuvres et dotée d’une échelle démontable.

 

 

Plus de 30 noeuds

Côté propulsion, la vedette, capable de dépasser par mer calme et à pleine charge la vitesse de 30 nœuds, sera équipée de deux moteurs Volvo de 300 cv avec des embases Z-Drive, ainsi qu’un propulseur d’étrave. Ses deux réservoirs de 350 litres chacun lui assureront une autonomie supérieure à 10 heures en régime économique et jusqu’à 5 heures à pleine vitesse.

 

(© : ARCHI DELION)

(© : ARCHI DELION) 

 

Gros travail sur l'ergonomie

D’importants efforts ont été réalisés en matière d’ergonomie et de sécurité, afin notamment de libérer le maximum d’espace sur le pont malgré la petite taille du bateau et choisir les meilleurs emplacements pour éviter que les équipements occasionnent des gênes lors des opérations. La timonerie est conçue pour accueillir les quatre membres d’équipage et le cas échéant six naufragés. « Elle présente la particularité de disposer d’une porte d’entrée avec un clair de passage de 90 centimètres qui, associée à un emménagement modulable et des portes de pavois de même largeur permettra aussi bien la manutention d’un brancard lors d’un transport sanitaire que d’une civière lors d’une opération de sauvetage. Le volume de coque sera accessible pour servir de rangement ».

Une série envisagée si les essais sont concluants

Destinée à la station de sauvetage de Gravelines, dans le Nord, la nouvelle vedette doit être mise à l’eau au printemps. Suivront différents essais avant la réception du bateau par la SNSM qui envisage, si les tests de ce prototype sont concluants, de faire de ce modèle une nouvelle série de vedettes de 12 mètres. 

 

(© : ARCHI DELION)

(© : ARCHI DELION) 

Socarenam Sauvetage et services maritimes