Défense
Gros plan sur le mât intégré des FTI
ABONNÉS

Focus

Gros plan sur le mât intégré des FTI

Défense

Première déclinaison de la nouvelle gamme Belhrarra de Naval Group, les futures frégates de taille intermédiaire (FTI) de la Marine nationale seront les premières unités de la flotte française à être dotées d’une mâture intégrée.

Celle-ci va reprendre le concept PSIM (Panoramic Sensors and Intelligence Module) développé par Naval Group. Ce module, réalisé indépendamment de la plateforme, regroupe en une même structure la mâture avec l’essentiel des senseurs et moyens de communication, le Central Operation ainsi que les locaux techniques associés. Cela permet notamment d’offrir une « vue » dégagée à 360 degrés pour le radar principal et les systèmes de guerre électronique. Le mât unique facilite aussi l’intégration des équipements et évite les interférences électromagnétiques entre les senseurs.

 

La corvette égyptienne Elfateh (©  NAVAL GROUP)

La corvette égyptienne Elfateh (©  NAVAL GROUP)

 

C’est avec les corvettes du type Gowind que les PSIM ont vu le jour. Le premier est en service depuis 2017 sur l’Elfateh, première des quatre unités commandées par la marine égyptienne. Pour ses trois sisterships, réalisés en transfert de technologie à Alexandrie, Naval Group continue de fournir les PSIM, qui sont produits à Lorient et transférés par cargo en Egypte, où ils sont ensuite intégrés sur les coques des corvettes. Le second module de ce type équipe la première Gowind construite par Alexandria Shipyard, un bâtiment mis à l’eau début septembre. Le troisième PSIM a été livré cet été et le quatrième est en cours d’achèvement à Lorient.

 

Le quatrième PSIM réalisé par Naval Group à Lorient (©  MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le quatrième PSIM réalisé par Naval Group à Lorient (©  MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française