Défense
Gros plan sur les bâtiments militaires ayant participé à l’exercice NOCO 21

Focus

Gros plan sur les bâtiments militaires ayant participé à l’exercice NOCO 21

Défense

Le 24 septembre, nous évoquions la participation du chasseur de mines français Pégase à l’exercice Northern Coasts 2021 (NOCO 21) en mer Baltique. Dans ce complément d’articles, nous revenons sur différents bâtiments internationaux ayant participé à ces manœuvres annuelles qui étaient cette année organisées par la Suède.

Le bâtiment de commandement Carlskrona (Suède)

Mis en service en 1982, ce navire de 105.7 mètres de long pour 15.2 mètres de large affiche un déplacement de 3600 tonnes en charge. Initialement conçu comme un mouilleur de mines, fonction qu’il peut au demeurant toujours remplir en cas de besoin, le Carlskrona a été converti en 2007 en bâtiment de commandement et navire école. Armé par 160 membres d’équipage et capable d’atteindre la vitesse de 20 nœuds, il dispose d’un canon de 57 mm et deux affûts de 40 mm, avec la possibilité d’embarquer une centaine de mines. Dans sa fonction d’école embarquée, il peut accueillir plus de 130 cadets et instructeurs.

 

Le Carlskrona (© : GIORGIO ARRA)

Le Carlskrona (© : GIORGIO ARRA)

 

Le bâtiment base Trossö (Suède)

Ancien navire hydrographique russe lancé en 1986, le Trossö a été acheté par la Suède en 1996 et transformé en bâtiment base, en particulier pour des patrouilleurs. Long de 71.6 mètres pour une largeur de 12.8 mètres et un déplacement de plus de 2200 tonnes en charge, sa vitesse maximale est de 14 nœuds et son équipage comprend une soixantaine de marins.

 

Le

Le Trossö (© : GIORGIO ARRA)

 

La corvette Helsinborg (Suède)

L’Helsinborg est la seconde des cinq corvettes du type Visby livrées à la marine suédoise entre 2006 et 2008. Ces unités extrêmement furtives de 72.7 mètres de long pour 10.4 mètres de large et 650 tpc peuvent atteindre la vitesse de 35 nœuds. Elles sont notamment conçues pour mettre en œuvre des missiles antinavire RBS-15, une tourelle de 57 mm, des torpilles et des mines, avec aussi la possibilité de déployer des robots sous-marins.

- Voir notre reportage sur le Karlstad,