Défense
Gros plan sur les futurs ravitailleurs de la marine française
ABONNÉS

Actualité

Gros plan sur les futurs ravitailleurs de la marine française

Défense

Précédemment connu sous le nom de FLOTLOG (pour Flotte Logistique), le programme des quatre nouveaux bâtiments ravitailleurs de force (BRF) de la Marine nationale a été notifié le 30 janvier à un groupement d’entreprises constitué des Chantiers de l’Atlantique (mandataire) et de Naval Group. Le montant du marché, qui comprend également le maintien en condition opérationnelle des bateaux pendant six ans, s’élève à près de 1.7 milliard d’euros selon le ministère des Armées. Avec une bonne surprise: la commande ferme porte sur les quatre BRF, alors que le dernier devait au départ faire l'objet d'une option à affermir ultérieurement. 

Un programme franco-italien géré par l’OCCAR

Le contrat a été signé entre les industriels et l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAR). Après les frégates FREMM, celle-ci gère sous bannière européenne, pour le compte de la Direction Générale de l’Armement (DGA) et son homologue italienne (NAVARM), ce nouveau programme résultant d’une coopération entre la France et l’Italie.

 

Un nouveau programme géré par l'OCCAR (© DR)

Un nouveau programme géré par l'OCCAR (© DR)

 

Plutôt qu’un projet purement national comme initialement prévu, le ministère français des Armées a en effet choisi de coopérer avec son homologue italien en profitant du fait que ce dernier avait déjà lancé un programme de nouveau ravitailleur pour la Marina militare. Son nom, LSS (Logistic Support Ship), a été donné au nouveau programme binational, qui intègre

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Naval Group | Actualité industrie navale de défense