Défense
Toulon : grosse concentration de bâtiments militaires pour des exercices OTAN
ABONNÉS

Actualité

Toulon : grosse concentration de bâtiments militaires pour des exercices OTAN

Défense

Trois exercices internationaux se déroulent simultanément au large de Toulon à partir de cette semaine, ce qui a entrainé une concentration exceptionnelle de bâtiments militaires dans la base navale française. Il y a tout d’abord Dynamic Mariner, entrainement majeur de l’OTAN en Méditerranée qui réunissent du 25 septembre au 9 octobre pas moins de 5000 militaires de sept nations de l’Alliance (France, Belgique, Espagne, Etats-Unis, Grèce, Italie, Pays-Bas), avec une trentaine de bâtiments de surface et près d’une quarantaine d’aéronefs. « Cet exercice s’inscrit dans le cycle de préparation de la NATO Response Force (NRF), force multinationale interarmées de l’OTAN, et a pour but de certifier la capacité de la France à exercer le commandement de sa composante maritime (maritime component command - MCC) en vue de sa prise d’alerte le 1er janvier 2021. Ce commandement avait été exercé pour la dernière fois par la France en 2018, après l’exercice de certification Brillant Mariner 2017 en Méditerranée », précise la Marine nationale. « Le scénario fictif de l’exercice Dynamic Mariner 20, développé en amont à partir d’une situation de crise, inclura des opérations aéromaritimes dans tous les domaines de lutte et des unités évoluant dans un environnement multi-menaces, allant des menaces asymétriques à des menaces de haut de spectre. Dynamic Mariner 20 va donc entraîner l’ensemble des participants à la gestion de crise, en mettant l’accent sur le caractère expéditionnaire d’un déploiement de la NRF ».

S’ajoute à Dynamic Mariner deux exercices bisannuels dédiés à la guerre des mines, Olives Noires (OTAN) et Cut Away (coopération franco-américaine). Les moyens réunis pour ces différents entrainements vont interagir et se combiner selon les phases d’exercices. Deux groupes navals permanents de l’OTAN sont également impliqués : le SNMG2 et le SNMCMG2. 

Concernant la composition de la flotte, le bâtiment amiral du MCC sera le porte-hélicoptères amphibie Mistral, avec à son bord un état-major de 150 militaires français, renforcés par 34 officiers étrangers issus des autres états-majors de l’OTAN et provenant de huit nations (Allemagne, Belgique, Espagne, Etats-Unis, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Turquie)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française