Offshore

Fil info

GTT : Chiffre d'affaires en baisse et nominations

Offshore

Chiffre d'affaires des 9 premiers mois 2015 à 158,4 millions d'euros

GTT (Gaztransport & Technigaz), leader mondial de la conception de systèmes de confinement à membranes pour le transport et le stockage du gaz naturel liquéfié (GNL) annonce son chiffre d'affaires pour les 9 premiers mois de l'exercice 2015.

Philippe Berterottière, Président-Directeur Général de GTT, a commenté : « Le niveau d'activité du troisième trimestre s'inscrit dans la continuité du trimestre précédent. Dans une conjoncture qui reste contrastée, notre carnet de commandes se maintient à des niveaux élevés, avec 122 unités. Notre effort continu en matière d'innovation portera ses fruits au cours des prochains mois avec l'industrialisation et la commercialisation de la nouvelle technologie Mark V, ainsi que la commercialisation de nouveaux services. Le rythme actuel de construction des navires et une activité soutenue dans le domaine des services nous permettent à nouveau de confirmer nos objectifs de chiffre d'affaires et de marge pour l'exercice 2015 et de chiffre d'affaires pour l'exercice 2016. »

Evolution du chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires des 9 premiers mois 2015 est en baisse de 8,8 % par rapport au chiffre d'affaires des 9 premiers mois 2014.

-          Le chiffre d'affaires lié aux redevances s'établit à 146,7 M€, constitué de 128,2 M€ de redevances méthaniers et éthaniers, de 12,0 M€ de redevances FSRU, de 5,7 M€ de redevances FLNG, de 0,5 M€ de redevances réservoirs terrestres et de 0,3 M€ de redevances barges.

-          Le chiffre d'affaires lié aux services s'établit à 11,7 M€, en très forte hausse de 79,6% par rapport aux 9 premiers mois 2014, principalement porté par des prestations d'études, signe de l'intérêt du marché pour nos technologies, ainsi que par les prestations de maintenance destinées aux navires en service.

Faits marquants

-          29 nouvelles commandes de méthaniers

Aux 28 commandes de méthaniers déjà annoncées au cours du premier semestre, s'ajoute, au troisième trimestre, la commande par Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) d'un méthanier destiné à l'armateur  grec Chandris. Sa livraison est prévue pour 2018.

A noter également la récente commande de deux méthaniers par DSME, annoncée le 15 octobre 2015, qui figurera dans le carnet au quatrième trimestre.

-          3 commandes de FSRU

Le segment des FSRU continue à bénéficier de l'entrée de nouveau pays importateurs sur le marché du GNL. GTT a obtenu au troisième trimestre une nouvelle commande de Samsung Heavy Industries pour un FSRU dont la livraison est prévue en 2017. Elle fait suite aux deux commandes enregistrées au premier semestre par Hyundai Heavy Industries et porte à 8 le nombre de FSRU en commande.

-          Deux approbations générales de la technologie Mark V

A la suite des deux accords de coopération signés au premier semestre avec Samsung Heavy Industries et Hyundai Heavy Industries en vue de l'industrialisation de la nouvelle technologie Mark V, GTT a reçu des sociétés de classification DNV-GL et Lloyd's Register ses deux premières approbations générales pour ce nouveau système de confinement. Il s'agit d'une avancée importante dans le processus d'introduction de ce nouveau système.

-          Convention-cadre de partenariat avec le CERN

Début octobre, une convention-cadre de partenariat a été signée avec le CERN pour l'ingénierie et la construction d'une série de réservoirs terrestres, dits cryostats, destinés à contenir de l'argon liquide à des fins expérimentales. Ce partenariat souligne la fiabilité et la flexibilité des technologies proposées par GTT pour les réservoirs terrestres.

Evolution du carnet de commandes

Depuis le 1er janvier 2015, le carnet de commandes de GTT, qui comptait alors 114 unités, a évolué avec :

- 33 prises de commande : 29 méthaniers, 3 FSRU et une barge de soutage GNL

- 23 livraisons : 21 méthaniers, 1 FSRU et 1 réservoir terrestre

- L'annulation d'une commande de deux méthaniers (intervenue au premier trimestre 2015)

Au 30 septembre 2015, le carnet de commandes s'établit ainsi à 122 unités, dont :

-                     108 méthaniers et éthaniers

-                     8 FSRU

-                     3 FLNG

-                     2 réservoirs terrestres

-                     1 barge de soutage GNL

Perspectives 2015 et 2016

Sous réserve de reports ou annulations significatifs de commandes, la Direction de GTT confirme ses objectifs, à savoir : 

                    En 2015 :

o Un chiffre d'affaires d'un montant sensiblement équivalent à celui de 2014, proche de 227 millions d'euros, le report de chiffre d'affaires lié aux jalons de construction devant être rattrapé d'ici la fin de l'année.

o   Un taux de marge sur le résultat net d'environ 50%,

o   Un taux minimum de distribution de dividendes de 80% du résultat net social distribuable.

                     En 2016 :

o   Un chiffre d'affaires en croissance de plus de 10% par rapport à 2015, soit un chiffre d'affaires supérieur à 250 millions d'euros.

 

Le Conseil d'administration de GTT coopte deux  nouveaux membres

GTT (Gaztransport & Technigaz), leader mondial de la conception de systèmes de confinement à membranes pour le transport maritime et le stockage du GNL (Gaz Naturel Liquéfié), annonce que son Conseil d'administration, qui s'est réuni le 14 octobre, a coopté deux nouveaux membres, Andrew Jamieson et sur proposition d'ENGIE, Benoît Mignard. Ils succèdent respectivement à Laurent Maurel et Olivier Jacquier, tous deux démissionnaires. 

Pour rappel, le Conseil d'administration du 21 juillet 2015 avait coopté, également sur proposition d'ENGIE, Sandra Lagumina qui a succédé à Secil Torun.

Andrew Jamieson intègre le comité des nominations et des rémunérations et Benoît Mignard le comité d'audit et des risques. 

Andrew Jamieson dispose d'une très grande expérience dans le secteur de l'énergie, tout particulièrement dans le Gaz Naturel Liquéfié (GNL). Après avoir occupé différentes fonctions au sein du Groupe Shell en Europe, en Australie et en Afrique, il en a été nommé, en 2005, Vice -Président des opérations « Gaz et Projets » et membre du Comité exécutif « Gaz et Energie », fonctions qu'il a occupées jusqu'à sa retraite en 2009. Andrew Jamieson exerce actuellement plusieurs mandats en qualité d'administrateur de sociétés du secteur de l'énergie. Il est aussi président du conseil d'administration de la société Seven Energy International. Il est Officier de l'Empire britannique et membre de la Royal Academy of Engineering. Il appartient également au Royal Institute of Chemical Engineers qu'il préside depuis 2015. Andrew Jamieson est ingénieur de formation et titulaire d'un doctorat de philosophie. 

Sandra Lagumina est, depuis avril 2013, Directeur général de GrDF (Gaz Réseau Distribution France). Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'Ecole nationale d'administration (ENA), elle est également titulaire d'un DESS de droit du marché commun et d'un DESS de droit public. Sandra Lagumina est entrée au Conseil d'Etat en 1995 en qualité d'Auditeur puis Maître des requêtes. Conseiller technique et juridique du Président de l'Assemblée nationale de 1998 à 2000, elle a ensuite rejoint le Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie comme Conseiller technique au cabinet du ministre, en charge des questions juridiques, de la commande publique et du droit de la concurrence. En 2002, elle a été nommée sous-directeur du droit public et international au sein de la direction des affaires juridiques du ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie et agent judiciaire du Trésor. Elle a rejoint le groupe Gaz de France en 2005, en qualité de Directeur adjoint de la Stratégie en charge des relations institutionnelles avant d'être nommée, en 2007, Directeur juridique de Gaz de France, puis Directeur juridique du groupe Engie (ex GDF SUEZ).

Benoît Mignard est Ingénieur Civil de l'Ecole des Mines de Paris. Après avoir occupé différentes fonctions à la Direction Recherche Développement d'EDF, Benoît Mignard rejoint Gaz de France en 1992 et prend la Direction de la Salle des Marchés puis celle du Budget. En 1999, il est responsable de la négociation de contrats d'approvisionnement en gaz, puis des études économiques. En 2002, il engage le développement de l'activité « transactions structurées gaz et GNL », accompagnant l'ouverture des marchés de l'énergie en Europe. En 2006, il rejoint la Direction Financière comme responsable des Investissements Acquisitions, fonction qu'il conserve chez GDF SUEZ après la fusion de 2008. En 2012, il devient Directeur Adjoint de  GDF SUEZ E&P INTERNATIONAL, puis en octobre 2015, Directeur Adjoint en charge des finances et de la stratégie de la Branche Global Gaz & GNL d'ENGIE. Benoît Mignard avait déjà occupé les fonctions d'administrateur de GTT de 2012 à 2014. 

Communiqués de GTT, 19/10/15