Divers

Actualité

Guérande : Six ans après l'Erika, les paludiers attendent leurs indemnisations

Divers

Quelques dizaines de paludiers ont manifesté lundi, à Saint-Nazaire. Après le naufrage du pétrolier maltais Erika, en décembre 1999, ils réclament un complément d’indemnisation pour compenser le préjudice subi lors de la marée noire. Il y a quatre ans, ils avaient touché une première enveloppe devant couvrir 80% du préjudice subi. Ils exigent désormais une réparation complète. Selon les Salines de Guérande, une coopérative qui regroupe plus d’une centaine de paludiers, le montant des dégâts et des pertes s’élèverait à 7 millions d’euros. Aux dires des producteurs, le Fipol refuserait de reconnaître ce préjudice. Alors que les collectivités locales ont consenti à verser des avances sur indemnisation, les paludiers ont décidé de porter l’affaire en justice pour obtenir gain de cause. Après le naufrage de l'Erika, la production des marais salants avant été perdue pour l'ensemble de l'année 2000.