Défense
Guerre des mines belgo-néerlandaise : un recours déposé
ABONNÉS

Actualité

Guerre des mines belgo-néerlandaise : un recours déposé

Défense

C’était le scénario redouté par Naval Group, allié à ECA au travers du consortium Belgium Naval & Robotics (BNR) dans le cadre de l’appel d’offres pour le renouvellement des moyens de guerre des mines des marines belge et néerlandaise. Une compétition dont BNR a été désigné vainqueur le 15 mars par le gouvernement belge face aux deux autres compétiteurs encore en lice : le groupement emmené par le constructeur néerlandais Damen et surtout le consortium franco-belge Sea Naval Solutions, comprenant les Chantiers de l’Atlantique, Socarenam, le chantier belge EDR d’Anvers et Thales.

Les candidats non retenus avaient une période légale de 15 jours pour contester l’attribution du marché à Belgium Naval & Robotics. Ce qui a été le cas, a-t-on appris de sources proches du dossier. Un recours a en effet été formé et devrait

Naval Group | Actualité industrie navale de défense