Défense
Guerre des mines : feu vert pour le lancement du programme SLAM-F
ABONNÉS

Actualité

Guerre des mines : feu vert pour le lancement du programme SLAM-F

Défense

Le premier volet du programme destiné à remplacer l’ensemble des moyens de guerre des mines de la Marine nationale va être notifié au cours du mois de novembre. C’est ce qu’a annoncé la ministre des Armées, Florence Parly, qui a approuvé le 27 octobre le passage à la phase de réalisation du SLAM-F (système de lutte anti-mines futur).

Ce programme comprend pour mémoire quatre volets :

- Huit modules robotisés de détection, identification et neutralisation des mines, comprenant chacun deux drones de surface (USV), deux drones sous-marins (AUV), un robot télé-opéré (ROV) et un sonar remorqué, ces deux derniers étant mis en œuvre par les USV. Ces modules de lutte contre les mines (MLCM) pourront être employés depuis la côte ou embarqués sur les futurs bâtiments de guerre des mines (BGDM).

- La construction de quatre à six BGDM destinés à remplacer les actuels chasseurs de mines tripartites (CMT), dont il ne reste plus que dix unités en service depuis le désarmement de l’Eridan en 2018.

- La construction de cinq bâtiments bases de plongeurs démineurs de nouvelle génération (BBPD NG) qui succèderont aux quatre actuels BBPD du type Vulcain ainsi qu’au bâtiment d’expérimentation de guerre des mines (BEGM) Téthis.

- Et enfin un nouveau système d’exploitation de données de guerre des mines (SEDGDM). Grâce à la digitalisation et l’intelligence artificielle, il permettra de traiter le flux de données bien plus important générés par les systèmes robotisés et leurs capteurs, permettant d’accroître considérablement les bases de données et la connaissance en matière de guerre des mines.

Sera notifié ce mois-ci le premier volet, qui sera basé sur le programme franco-britannique MMCM qui a vu le développement depuis

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Thales | Actualité maritime du géant de l'électronique