Défense
Guerre des mines : Gros plan sur la solution nazairienne

Focus

Guerre des mines : Gros plan sur la solution nazairienne

Défense

Les Chantiers de l’Atlantique ont développé un navire et un système innovant de lancement et de récupération (LARS) de drones répondant aux nouveaux besoins en matière de guerre des mines. Une solution qui est notamment proposée, dans le cadre du consortium Sea Naval Solutions (formé par le constructeur nazairien, Socarenam, Thales et le chantier EDR d’Anvers) pour le  renouvellement des moyens de guerre des mines en Belgique et aux Pays-Bas. Il s’agit également d’un candidat naturel pour la flotte française, qui doit remplacer comme ses homologues belge et néerlandaise les vieux chasseurs de mines tripartites (CMT) dont les trois pays s’étaient dotés dans les années 80. Ces derniers mois, l’équipe projet de Saint-Nazaire, qui compte notamment dans ses rangs d’anciens militaires, y compris dans la spécialité des plongeurs démineurs, a d’ailleurs étroitement travaillé avec Thales pour que le navire et son LARS soient adaptés à la mise en œuvre du système MMCM, dont vont se doter la Marine nationale et la Royal Navy

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Thales | Actualité maritime du géant de l'électronique Socarenam | Toute l'actualité du chantier naval