Défense
Guerre des mines : L'évaluation se poursuit sur les BCR

Actualité

Guerre des mines : L'évaluation se poursuit sur les BCR

Défense

Dans le cadre des réflexions menées pour compenser le désarmement de la Loire, en 2009, la Marine nationale continue d'étudier la possibilité d'utiliser un bâtiment de commandement et de ravitaillement pour assurer le soutien de la force de guerres des mines durant ses déploiements. « L'évaluation est en cours. Les BCR, par leurs capacités de commandement, sont aptes à recevoir un état-major embarqué et offrent des commodités permettant la conduite d'une force de guerre des mines », explique un marin. Après un premier essai au large de la Bretagne avec les chasseurs de mines brestois, une nouvelle évaluation a été menée en Méditerranée la semaine dernière dans le cadre de l'exercice Olives Noires. A cette occasion, le BCR Var a joué le rôle de « bateau mère » de la force. Au-delà des aptitudes de ce type de navire à commander un groupe de chasseurs, il convient aussi d'étudier en profondeur l'aspect technique du concept. En clair, comment adapter le Var, la Marne ou la Somme pour leur permettre de soutenir plusieurs chasseurs sur une longue période et loin de la métropole. Du matériel spécifique doit, ainsi, être embarqué, alors que les procédures de ravitaillement à la mer sont à préciser. Les BCR ont, en effet, l'habitude de ravitailler des unités de combat de plus fort tonnage et plus rapides que les chasseurs de mines tripartites du type Eridan. La coque des CMT n'est, de plus, pas en acier mais en matériaux composites, ce qui nécessite une tension différente des câbles de ravitaillement pour éviter la casse.
Les réflexions de la marine sur le sujet sont consécutives à son incapacité, depuis le désarmement du bâtiment de soutien mobile Loire, à disposer d'un navire spécialisé capable à la fois de commander une force de guerre des mines et de la soutenir sur un déploiement outre-mer. La Loire était, par exemple, un outil très précieux pour dépêcher, en toute autonomie, des chasseurs au Moyen-Orient. Et l'implantation d'une base navale à Abu Dhabi ne compense que partiellement le retrait du service du BSM.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française