Défense
Guerre des mines : Une lutte méconnue mais pourtant stratégique

Actualité

Guerre des mines : Une lutte méconnue mais pourtant stratégique

Défense

Quand on pense aux forces navales, les premières images venant à l'esprit sont celles de puissants groupes aéronavals ou de ces sous-marins lanceurs de missiles balistiques assurant la dissuasion. Extérieurement beaucoup moins impressionnants, les chasseurs de mines n'en sont pas moins des outils stratégiques. Les mines restent, en effet, une redoutable menace. Très efficaces, ces engins peuvent être acquis à faible coût et constituent, depuis longtemps, ce que l'on appelle parfois l'« arme du pauvre ». En clair, un petit pays dépourvu de moyens de combat onéreux peut, grâce à ces bombes immergées, interdire toute activité maritime dans un secteur. C'est par exemple le cas d'approches maritimes mais cette menace est aussi particulièrement sensible pour les passages stratégiques, tel le détroit d'Ormuz, reliant le golfe Persique à l'océan Indien. Or, par ce goulot d'étranglement, large de quelques dizaines de kilomètres, passe 40% des approvisionnements mondiaux en pétrole. Mouiller quelques dizaines de mines suffirait, par conséquent, à paralyser la principale « station service » mondiale.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française