Vie Portuaire
Guyane: les ambitieux projets du port

Actualité

Guyane: les ambitieux projets du port

Vie Portuaire

Le Grand port maritime de la Guyane a connu une année 2018 plus encourageante avec une reprise de ses trafics. L’année en cours s’annonce comme un palier. Face à sa situation nautique, le président du directoire du GPM nous détaille les projets pour les années à venir.

Un article d’Hervé Deiss, de Ports et Corridors

L’année en cours devrait se terminer sur une stabilité du trafic par rapport à 2018. Un chiffre qui reste malgré tout honorable. Le port a subi, en 2017, la crise sociale qui a secoué le pays pendant deux mois. Les blocages des routes et de différents établissements a porté un coup dur aux trafics portuaires. « Nous avons perdu presque deux mois de trafic pendant cette année-là, explique Philippe Lemoine, président du directoire du GPM de la Guyane. Si nous prenons en année de référence 2016, nous constatons que les trafics reviennent peu à peu ».

Le trafic guyanais est principalement tiré par la consommation locale. « Nous enregistrons une bonne progression démographique avec une croissance de 2,5% de la population chaque année ». Il s’agit pour le port du moteur de sa croissance. Autre élément qui joue en sa faveur, la commande publique permet d’attirer des trafics. « Il est difficile de faire la part entre la commande publique et la consommation des ménages sur nos trafics mais ces deux éléments constituent la base de notre croissance. » Ainsi, après la crise sociale de 2017, les trafics du GPM de la Guyane s’inscrivent dans une tendance de croissance à long terme, « même si nous subissons certaines années des variations, la tendance à long terme reste positive ». L’année 2018 a