Marine Marchande
Hapag-Lloyd et UASC discutent d’un éventuel rapprochement

Actualité

Hapag-Lloyd et UASC discutent d’un éventuel rapprochement

Marine Marchande

L’armateur allemand Hapag-Lloyd a confirmé être en discussion avec le groupe United Arab Shipping Company. Les pourparlers portent sur différentes formes de coopération, y compris une combinaison potentielle de leurs opérations maritimes conteneurisées. « Dans le cas d’un regroupement d’entreprises, les parties fondent leurs discussions sur une évaluation relative à 72% pour Hapag-Lloyd et 28% pour UASC », explique Hapag-Lloyd, qui souligne qu’à ce jour « les discussions menées entre les deux transporteurs n’ont pas abouti » et qu’ « aucune assurance ne peut être donnée » quant à la finalisation d’un rapprochement.

Lors de la présentation de ses résultats 2015, fin mars, l’armement allemand, qui a absorbé la compagnie chilienne CSAV en décembre 2014, devenant ainsi le quatrième acteur mondial, avait indiqué qu’il croyait dans la poursuite de la consolidation du secteur. Plusieurs actionnaires d’Hapag-Lloyd avaient fait savoir qu’ils seraient favorables à une nouvelle acquisition pour maintenir le rang de l’armement. Ce dernier devrait reculer d’une place cette année suite à la fusion entre les Chinois Cosco et China Shipping. Par ailleurs, CMA CGM, actuel troisième, devrait creuser l’écart suite à l’absorption de NOL. 

Hapag-Lloyd exploite actuellement une flotte de 177 porte-conteneurs, avec une capacité de 1.6 million d'EVP.

Hapag-Lloyd