Défense
Harland and Wolff devrait participer à la construction des T31 britanniques

Actualité

Harland and Wolff devrait participer à la construction des T31 britanniques

Défense

Placé en redressement judiciaire cet été, le mythique chantier de Belfast, d’où est notamment sorti le Titanic en 1912, devrait participer à la construction des cinq nouvelles frégates du type 31 de la Royal Navy. Il s’avère en effet qu’Harland and Wolff fait partie de l’équipe retenue par le ministère britannique de la défense (MoD) pour mener à bien ce programme. Un consortium piloté par Babcock, dont le chantier écossais de Rosyth a été en charge de l’assemblage des porte-avions britanniques, et le bureau d’ingénierie BMT à qui l’on doit la conception des nouveaux ravitailleurs de la Royal Fleet Auxiliary. Derrière ces deux têtes d’affiche se trouvent d’autres partenaires, dont le danois Odense Maritime Technology, l’offre du consortium étant basé sur une évolution des dernières frégates danoises, le chantier Ferguson Marine de Glasgow et donc Harland and Wolff. Alors que le

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques