Défense
Harmattan : Plus de 200 sorties en une semaine

Actualité

Harmattan : Plus de 200 sorties en une semaine

Défense

L'armée de l'Air et l'aéronautique navale française ont réalisé, du 31 mars au 6 avril, quelques 229 sorties au dessus de la Libye. Alors que les Rafale Air, Mirage 2000D et Mirage F1CR interviennent depuis la base de Solenzara, en Corse, les Rafale Marine et Super Etendard Modernisés (SEM) sont mis en oeuvre depuis le porte-avions Charles de Gaulle, qui croise au large de la Libye. De manière générale, aviateurs et marins réalisent environ, chacun, la moitié des interventions. En tout, les avions de combat français ont mené, en une semaine, 120 sorties d'appui et d'interdiction aérienne, 24 sorties de reconnaissance et 28 sorties de ravitaillement type « nounou ». Le reste des ravitaillements en vol, soit 22 sorties, ont été assurées par des C135 de l'armée de l'Air. Des E3F Awacs venus de métropole et les deux Hawkeye du groupe aérien embarqué ont, quant à eux, réalisé 13 sorties de détection et de contrôle.
Quant aux patrouilles mixtes de Mirage 2000-5 français et Qataries, elles ont assuré depuis La Sude, en Crête, 22 sorties de défense aérienne.

Mirage 2000D (© : EMA)
Mirage 2000D (© : EMA)

Des véhicules et des sites de missiles détruits

Au cours des missions de combat, différentes frappes sont intervenues contre les forces du colonel Kadhafi. Les avions français ont, ainsi, détruit un char à l'ouest de Misratah (1er avril), cinq véhicules blindés dans la région de Syrte (2 avril), deux porte-chars dans la région de Ras Lanouf (3 avril), un véhicule militaire au sud-ouest de Brega (5 avril) et deux sites missiles de défense anti-aérienne, l'un dans le sud de Zlitan et l'autre une centaine de kilomètres au sud de Syrte (6 avril).
Pour la période du 31 mars au 6 avril, l'ensemble des sorties réalisées par l'aviation et la marine françaises a représenté 900 heures de vol.
Depuis l'arrêt des frappes menées par les Américains, en début de semaine, la France est devenue la première contributrice de l'opération Unified Protector, dont le commandement est assuré par le QG de l'OTAN à Naples. Pour mémoire, la coalition intervient dans le cadre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

SEM sur le Charles de Gaulle (© : EMA)
SEM sur le Charles de Gaulle (© : EMA)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française