Vie Portuaire
Haropa : trafics en hausse et bilan commun positif

Actualité

Haropa : trafics en hausse et bilan commun positif

Vie Portuaire

Une très bonne année pour les trois ports de l’axe de la Seine. Haropa, qui regroupe les ports de Rouen, Paris et le Havre depuis 2012, va devenir un établissement public unique en 2021. En attendant, les trois places portuaires ont affiché une complémentarité assumée lors de la présentation commune des résultats de l’année 2018.

Un très bon cru pour les trois ports, avec notamment un trafic en progression de 2% sur le secteur maritime avec 94,74 millions de tonnes et de 4.5% avec 22.1 millions de tonnes sur le segment fluvial.

Le terminal céréalier de Rouen, qui affiche une progression de 37% avec 7.6 millions de tonnes, « une des meilleures performances des quinze dernières années », qui permet à la place normande de prendre la première place au classement des ports céréaliers européens. Cette croissance, liée à de bonnes campagnes agricoles, pourrait se poursuivre avec les investissements rouennais, qui voient l’amélioration du terminal Senalia et l’approfondissement du chenal de la Seine qui autorisera un tirant d’eau plus importante fin mars 2019.

Du côté du Havre, le conteneur continue à porter le trafic avec un record historique de 3 millions d’EVP, ce qui lui offre la cinquième place sur le range Nord avec une part de marché de 6.5%. Port 2000 a bénéficié d’une extension de son linéaire de quai avec la création de deux postes à quai. La chatière qui permettra de relier les bassins maritimes au fleuve devrait être opérationnelle en 2023. Les autres trafics progressent aussi, avec notamment le roulier en hausse de 6% qui profite sur l’amélioration des capacités du terminal havrais.

 

Voir le bilan complet 2018 d'Haropa

Port de Rouen Port du Havre