Défense
HDW travaille sur un nouveau sous-marin océanique de 4000 tonnes

Actualité

HDW travaille sur un nouveau sous-marin océanique de 4000 tonnes

Défense

Les chantiers allemands HDW développent un nouveau modèle de sous-marin lourd océanique. Long de 89 mètres pour un déplacement d'environ 4000 tonnes en plongée, le type 216, s'il voit le jour, sera le plus gros sous-marin conventionnel du monde. D'après les quelques données évoquées ici et là, le bâtiment pourrait rester 80 jours en opération et afficher une autonomie très importante, soit plus de 10.000 milles à une dizaine de noeuds (en surface et au schnorchel). Le type 216 serait aussi doté d'un système de propulsion en circuit fermé, certaines informations évoquant un dispositif utilisant du méthanol. Cet équipement pourrait permettre au sous-marin de rester jusqu'à quatre semaines en plongée et de franchir plusieurs milliers de milles (raisonnablement autour de 3000) à très petite vitesse. Doté de six tubes de 533mm, le nouveau sous-marin allemand pourrait mettre en oeuvre 18 torpilles lourdes et missiles antinavire.

Type 216  (© : 9ABC.NET)
Type 216 (© : 9ABC.NET)

Les ingénieurs d'HDW ont également prévu, derrière le kiosque, un silo de 2.5 mètres de diamètre pouvant, par exemple, accueillir des missiles de croisière. Enfin, le type 216 intègre la mise en oeuvre de forces spéciales. Des locaux réservés aux commandos et à leur matériel sont prévus, de même que la possibilité d'embarquer sur l'arrière un conteneur, pouvant par exemple abriter des engins sous-marins ou des drones.
Ce nouveau concept permet à HDW de proposer un produit très équipé et doté d'importantes capacités opérationnelles, sans pour autant recourir à la propulsion nucléaire. Complétant la gamme du constructeur allemand, dont les deux derniers fleurons sont le type 212/214 (65 mètres, 1850 tonnes, 14 armes) et le type 210mod (58 mètres, 1150 tonnes, 10 armes), le type 216 devrait être présenté à l'Australie, qui cherche à renouveler sa flotte sous-marine, composée actuellement de 6 unités du type Collins (77.8 mètres, 3300 tonnes en surface), par une douzaine de grands bâtiments océaniques.

Type 210mod  (© : HDW)
Type 210mod (© : HDW)

Sous-marin du type Collins  (© : ROYAL AUSTRALIAN NAVY)
Sous-marin du type Collins (© : ROYAL AUSTRALIAN NAVY)

Thyssen Krupp Marine Systems (TKMS)