Pêche
Héliotrope : Le chalutier devenu palangrier

Focus

Héliotrope : Le chalutier devenu palangrier

Pêche

Dans le port de Boulogne-sur-Mer, un bateau lorientais est en escale exceptionnelle. L’Héliotrope mesure 33.80 mètres, il appartient à l’armement Scapêche, propriété du groupement des Mousquetaires (Intermarché). L’entreprise, basée à Lorient, possède une flotte de 23 bateaux et emploie 250 marins.  En 2014, elle a débarqué un peu moins de 16.000 tonnes de poissons, représentant une valeur de 48.4 millions d’euros. Elle fournit environ deux tiers des besoins des points de vente Intermarché et Netto.

 

(LE TELEGRAMME)

(LE TELEGRAMME)

 

Historiquement, la Scapêche, créée au début des années 90 après le rachat de plusieurs armements bretons, disposait d’une flotte spécialisée dans le chalut de fond. Cette approche uniforme a progressivement évolué vers une diversification des techniques de pêche. Et ce notamment dans un contexte de pression intense de différentes organisations environnementales opposées au chalutage de grand fond ainsi que d’un encadrement réglementaire européen en évolution permanente. A l’initiative de Maria Damanaki, ancienne commissaire européenne à la pêche, une proposition d’interdiction du chalutage en eaux profondes a été introduite devant le Parlement européen en 2014. Le vote, très serré, n’a pas validé cette proposition, mais la thématique est désormais récurrente et la question de la technique de pêche au centre des préoccupations des différents acteurs du

Pêche