Défense
HII signe un contrat pour la réalisation du troisième destroyer de la classe Zumwalt

Actualité

HII signe un contrat pour la réalisation du troisième destroyer de la classe Zumwalt

Défense

Le constructeur américain Huntington Ingalls Industries a annoncé avoir remporté un contrat de 46 millions de dollars pour lancer la réalisation des superstructures du futur DDG 1002, troisième destroyer lance-missiles de la classe Zumwalt. Comme ses deux aînés, les blocs seront réalisés par le site HII de Gulfport, spécialisé dans les matériaux composites. L'établissement achève actuellement les superstructures de la tête de série, le futur USS Zumwalt (DDG 1000), dont la mise sur cale est intervenue le mois dernier au chantier BIW (General Dynamics) de Bath. Cette section, qui comprend notamment la passerelle et le hangar du bâtiment, doit être livrée par HII au second trimestre 2012, l'achèvement de l'USS Zumwalt étant prévu en 2014. Le second navire de la série, qui sera baptisé USS Michael Monsoor (DDG 1001), a quant à lui vu sa construction débuter en mars 2010.
Anciennement connus sous le nom DD(X), les DDG 1000 seront des destroyers lance-missiles furtifs, spécialisés dans l'action littorale. Tenant d'ailleurs plus du croiseur que du destroyer, ces bâtiments mesureront 185 mètres de long et afficheront un déplacement de 14.500 tonnes en charge. L'armement doit comprendre deux tourelles de 155mm AGS pour les tirs à longue portée et 80 missiles Tomahawk, Harpoon, SM-3 et ESSM. S'ajouteraient à cette dotation deux tourelles de 57mm, des tubes lance-torpilles, un hélicoptère et des drones. Très complexe, ce programme a été marqué par des dépassements de coûts, conduisant à une réduction significative du nombre de commandes. Sur 32 unités initialement prévues, seules trois devraient être construites. Ces destroyers seront les plus chers de l'histoire, avec un coût unitaire de plus de 1 milliard de dollars.

Vue du futur USS Zumwalt  (© : US NAVY)
Vue du futur USS Zumwalt (© : US NAVY)

US Navy / USCG