Construction Navale
HMM : un premier porte-conteneurs de 24.000 EVP entre en flotte

Actualité

HMM : un premier porte-conteneurs de 24.000 EVP entre en flotte

Construction Navale
Marine Marchande

C’est le nouveau détenteur du titre de plus gros porte-conteneurs du monde. Inauguré le 23 avril au chantier DSME de Geoje, en Corée du sud, le HMM Algesiras vient de débuter son premier voyage commercial en embarquant le week-end dernier un chargement de 4560 boites dans le port de Qingdao, en Chine. Il a appareillé dimanche pour le port coréen de Busan et, après plusieurs autres étapes chinoises (Ningbo, Shanghai, Yiantian), mettra le cap vers le canal de Suez puis l’Europe du nord, où il doit desservir Rotterdam, Hambourg, Anvers ainsi que Londres Gateway, et au retour en Asie Singapour avant de revenir en Chine.  

Exploité par la compagnie sud-coréenne Hyundai Merchant Marine, le HMM Algesiras mesure 400 mètres de long pour 61 mètres de large et affiche une capacité de 24.000 EVP. Il s’agit du premier d’une série de 12 unités qui vont permettre à HMM, membre de THE Alliance, de porter sa capacité de 450.000 à plus de 730.000 EVP, prenant ainsi la 8ème place mondiale dans le classement des armateurs au conteneur derrière Maersk, MSC, COSCO, CMA CGM, Hapag-Lloyd, ONE et Evergreen. Ces 12 navires doivent entrer en flotte à une cadence très élevée puisque le dernier doit être livré d’ici le mois de septembre.

 

Le HMM Algeciras au chantier DSME d'Okpo (© HMM)

Le HMM Algeciras au chantier DSME d'Okpo (© HMM)

 

La construction de ces géants s’inscrit dans la cadre d’un plan de soutien lancé en 2018 par l’Etat coréen à ses chantiers navals. A l’époque, 20 porte-conteneurs avaient notamment été commandés, dont les 12 mastodontes de 24.000 EVP (23.000 annoncés à l’époque), répartis entre Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (7 navires) et Samsung Heavy Industries (5), ainsi que 8 navires de 15.000 EVP (passés à 16.000 depuis) pour Hyundai Heavy Industries, qui doit les livrer au second trimestre 2021.  

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.