Défense
HMS Forth : début des essais et possible affectation aux Malouines

Actualité

HMS Forth : début des essais et possible affectation aux Malouines

Défense

Subissant un important retard lié à des problèmes techniques ayant entrainé son retour au chantier, le HMS Forth, premier des cinq nouveaux OPV de la Royal Navy, vient enfin de débuter ses essais. Depuis Portsmouth, le bâtiment a achevé avec succès une première semaine de tests en Manche, incluant la mise en œuvre sur sa plateforme d’un hélicoptère Wildcat. La mise au point du bâtiment et l’entrainement de son équipage vont se poursuivre dans les mois qui viennent puis, quand il sera pleinement opérationnel, le HMS Forth pourrait devenir le nouveau patrouilleur permanent basé aux Malouines, indique la Royal Navy.

Alors que la seconde unité de cette série, le HMS Medway, a été réceptionnée par la marine britannique, le troisième (HMS Tamar) est lui aussi en essais. Ce sera bientôt le cas du quatrième (HMS Trent), le cinquième et dernier (HMS Spey) étant en achèvement au chantier BAE Systems de Govan, où ces patrouilleurs sont construits. Tous doivent être en service d’ici la fin 2020.

Formant la classe River Batch 2, ces nouveaux OPV mesurent 90 mètres de long et affichent un déplacement de 2000 tonnes en charge. Capables d’atteindre la vitesse de 24 nœuds et de franchir 5500 milles à vitesse économique, avec une autonomie de 35 jours, ils sont armés par 34 marins, avec la capacité d’accueillir une soixantaine de personnes, par exemple des Royal Marines en plus de l'équipage.

Dotés d’un canon de 30mm, deux mini-guns et quatre mitrailleuses, ils peuvent mettre en œuvre deux embarcations semi-rigides de 8 mètres du type Pacific 24. Une grue d’une capacité de 16 tonnes permet de manutentionner du matériel lourd, la plateforme arrière pouvant accueillir un hélicoptère Merlin (les bâtiments n’ont toutefois pas de hangar). Les River B2 sont conçus pour naviguer jusqu'à 320 jours par an.

 

 

Royal Navy