Divers
Hommage à Francis Tyskiewicz

Actualité

Hommage à Francis Tyskiewicz

Divers

Le directeur adjoint et directeur de la rédaction de France Info nous a quitté dans la nuit de dimanche à lundi. Francis Tyskiewicz, qui aurait eu 57 ans le 3 février, était un grand professionnel de l'information, un pilier de Radio France et plus particulièrement de France Info, qu'il connaissait depuis la création de la chaîne, en 1987, et qu'il avait largement contribué à développer. Francis, c'était un vrai journaliste, toujours à débusquer l'information et à la mettre en valeur. Il restera comme le grand ordonnateur des éditions spéciales, ces grands moments de directs faits d'adrénaline, d'excitation et parfois d'inconnue face au déroulement de l'actualité. Ces moments uniques de radio, où l'on partage simultanément un évènement et des émotions avec ses auditeurs. En tant que patron de la rédaction, Francis n'avait pas son pareil pour bousculer les grilles, mobiliser l'antenne et apporter ces « petits plus », idées insolites et souvent géniales, qui bouillonnaient en permanence dans sa tête. Et les journalistes, parfaitement conscients de sa capacité à anticiper l'importance d'un évènement et y consacrer tous les moyens disponibles, le suivaient en toute confiance et se mettaient en quatre pour offrir aux auditeurs la meilleure des antennes. Francis, c'était une sacrée personnalité, à la fois réservée et omniprésente, pleine d'humour, calme mais toujours prêt à bondir sur une info, ne manquant jamais d'idées et sachant entrainer ses troupes dans une atmosphère chaleureuse et bon enfant, ce qui n'empêchait en rien d'être sérieux.

C'est en 2005, année où j'ai quitté France Info, que j'ai créé Mer et Marine avec Gildas Le Cunff de Kagnac. Je n'ai jamais, au cours des milliers d'articles rédigés depuis, parlé à la première personne. Pour une fois, je vais le faire car c'est avec beaucoup d'émotion, comme tous mes anciens collègues et amis de Radio France, que j'ai appris la disparition de Francis. Et je m'associe à la douleur de ses proches pour cette terrible perte. Car c'est lui, en 2001, qui m'a mis le pied à l'étrier lorsque tout juste diplômé d'une école de journalisme, je faisais mes premiers pas dans la grande et mythique « maison ronde ». Jamais avare de conseils, Francis m'a aidé et m'a poussé, comme nombre de jeunes journalistes, à apprendre mon métier, à m'inculquer le sens de l'actualité, à me saisir des évènements, à informer le grand public et lui expliquer, avec pédagogie, les tenants et les aboutissants d'un évènement. Ce fut un vrai bonheur d'apprendre aux côtés d'un homme si professionnel, attentif et motivant. Comme pour tous ceux qui étaient là à cette époque, les grands moments et bons souvenirs partagés ensemble ne s'oublieront pas.

C'est pourquoi je tenais à rendre hommage à Francis et lui dédier cette édition, afin de le remercier. Car c'est aussi grâce à lui et tout ce que j'ai appris à ses côtés, il y a quelques années, que Mer et Marine a pu voir le jour et est aujourd'hui un medium de référence, reconnu pour le sérieux de son information.

Vincent Groizeleau, rédacteur en chef de Mer et Marine