Défense
Hommage national jeudi aux quatre soldats français tués en Afghanistan

Actualité

Hommage national jeudi aux quatre soldats français tués en Afghanistan

Défense

Un nouvel attentat suicide a provoqué la mort de quatre soldats français, samedi matin, dans la province afghane de Kapisa. Cinq autres militaires ont été blessés, dont trois grièvement, deux interprètes afghans ayant également trouvé la mort dans cette attaque. Celle-ci s'est produite alors qu'environ 200 militaires français et afghans étaient engagés dans une opération de contrôle d'un axe routier, au Nord de Nijrab. « Ce type d'opération est conduit régulièrement pour maintenir la liberté de circulation sur cet axe, nécessaire à la population civile pour son activité économique et ainsi qu'aux forces afghanes pour sécuriser la zone. Au cours de l'opération, des militaires sont descendus de leurs véhicules blindés pour prendre contact avec la population. C'est à ce moment qu'un Afghan a fait détoner sa charge explosive au milieu d'un groupe de militaires français », explique l'Etat-major des Armées.

Les quatre soldats tués samedi (© : SIRPA TERRE)
Les quatre soldats tués samedi (© : SIRPA TERRE)

Quelques heures après l'attentat, François Hollande a exprimé sa « reconnaissance et celle de toute la nation » aux soldats français. «Je salue leur dévouement et leur courage, je sais la force de caractère des troupes françaises en Afghanistan, j'adresse aux familles le message de solidarité et de réconfort du peuple français», a poursuivi le président de la République, qui s'était rendu le 25 mai en Afghanistan. Le chef de l'Etat a annoncé qu'il dépêchait sur place le ministre de la Défense ainsi que le chef d'état-major des armées, qui sont arrivés hier à Kaboul. Jean-Yves Le Drian et l'amiral Edouard Guillaud ont notamment participé à une cérémonie en hommage aux soldats tués et ont fait le point sur les mesures de sécurité entourant les unités déployées dans le pays.

Le retrait des troupes combattantes débutera en juillet

François Hollande a, par ailleurs, confirmé que le retrait des forces combattantes françaises de ce théâtre d'opérations débuterait dès le mois prochain et serait achevé à la fin de l'année. « D'ici là, tout doit être fait pour que nos troupes remplissent leurs obligations, mais avec le niveau le plus élevé de sécurité et la plus grande vigilance pour la vie de nos soldats », a-t-il affirmé.


F. Hollande : réaction soldats tués (Suippes) par France3-Champagne-Ardenne

Alors que les militaires blessés et les dépouilles de leurs camarades sont rapatriés en France, un hommage national sera rendu jeudi, aux Invalides, aux victimes de ce nouvel attentat, qui a coûté la vie à l'adjudant-chef Thierry Serrat, au maréchal des logis-chef Stéphane Prudhom, au maréchal des logis Pierre-Olivier Lumineau et au brigadier Yoann Marcillan.
Pour mémoire, depuis 2001, 87 militaires français sont tombés en Afghanistan, dont trois commandos et un infirmier de la force des fusiliers-marins et commandos de la Marine nationale. Bien que l'Afghanistan ne possède pas de frontière maritime, celle-ci est, en effet, engagée depuis le début des opérations dans le pays, où elle a déployé ses forces spéciales, mais aussi l'aviation embarquée sur le porte-avions Charles de Gaulle, qui intervient lors de ses déploiements en océan Indien pour soutenir les troupes au sol.