Défense
Horizons : Des nouvelles du La Grandière, en provenance de l'océan Indien

Actualité

Horizons : Des nouvelles du La Grandière, en provenance de l'océan Indien

Défense

Nous avons reçu, récemment, des nouvelles du bâtiment de transport léger (BATRAL) La Grandière. Pour ce navire, basé à La Réunion, l'été et la rentrée sont riches en activité, comme en témoigne ce message de l'équipage.
____________________________________________

Jeudi 3 août 2006, le Commandant de la Marine à La Réunion reconnaît le capitaine de corvette Frédéric Mauron comme nouveau commandant du bâtiment de transport léger La Grandière (BATRAL). La semaine précédente, le BATRAL revenait tout juste d’une mission de quatre semaines de ravitaillement des Iles Eparses (Europa, Juan de Nova, Glorieuses) et de représentation à Moroni (Comores). Première quinzaine de septembre, le La Grandière apporte son concours au stage de mise en condition opérationnelle de la frégate de surveillance Nivôse et du patrouilleur La Rieuse. Dans la matinée du 8 septembre 2006 le BATRAL a le plaisir d’accueillir le 80 pieds de Maud Fontenoy, L’Oréal Paris, avant de procéder à un exercice de remorquage de la frégate de surveillance.

Le programme de fin d’année qui attend le nouveau commandant et son équipage n’est pas de tout repos : exercice interarmées Franco/Malgache « Makalioka » du 22 septembre au 10 octobre, ravitaillement des Iles Eparses du 19 octobre au 17 novembre et enfin exercice interarmées Franco/Seychellois « Cateau Noir » de fin novembre à mi-décembre. L’exercice Franco/Malgache avec déploiement de troupes sera l’occasion pour l’équipage du « La Grandière » de mener diverses actions civilo-militaires (ACM) à Tamatave : acheminement de fret humanitaire, réfection d’un orphelinat et d’un monument aux morts.

Le port d'attache du La Grandière est Port des Galets à La Réunion. Bâtiment de la Force d'Action Navale, le navire est placé sous le commandement organique du Commandant de la Marine et de l'Aéronautique navale en zone sud de l'océan indien et commandant la zone maritime sud de l'océan indien. Le La Grandière agit sous le contrôle opérationnel du commandant supérieur des Forces Armées de la Zone Sud de l'Océan Indien (FAZSOI).
L’activité essentielle du « La Grandière » dans la zone sud de l’océan indien est le ravitaillement des détachements militaires en poste sur les îles Eparses (Glorieuses, Juan de Nova, Europa), au cours de trois « tournées » annuelles (juin/juillet, octobre/novembre, mars/avril).

MISSIONS DU BATRAL

Les principales missions attribuées au « La Grandière » sont :

- Transport d’une compagnie d’infanterie type intervention complète (138 hommes) avec armes, équipement et véhicules : Au sein des FAZSOI, le « La Grandière » participe à divers exercices interarmées de coopération régionale (SAPHIR 2005, SAVA 2004, CATEAU NOIR 2003, etc.). Il est alors amené à travailler fréquemment avec les unités de l’armée de terre et de l’armée de l’air basées à la Réunion.

- Transport de matériel divers en vrac ou emballages conditionnés (fret total : 314 tonnes) : La mission principale du « La Grandière » à la Réunion est la tournée de ravitaillement des îles Eparses (voir « Tournée des Iles Eparses »)

- Représentation dans les territoires, départements, points d’appui français ou à l’étranger : Que ce soit pour les exercices de coopération régionale ou pour des escales de représentation, le « La Grandière » est souvent amené à se rendre à Mayotte, à Madagascar, à l’île Maurice ou aux Seychelles.

- Evacuation de ressortissants : Lors des tensions aux Comores (Anjouan), le « La Grandière » a été mis en alerte à Mayotte.

- Missions humanitaires : Mission de ravitaillement des îles Agalega et St-Brandon au profit de la république Mauricienne en décembre 2005 (transport de fret et de 35 passagers). Mission humanitaire au profit de Madagascar après le passage du cyclone Hudah en 2000 (170 tonnes de fret).

HISTORIQUE DES « LA GRANDIERE »

Le Batral « La Grandière » est le quatrième du nom. L’ont précédé dans cette glorieuse lignée :

- 1893-1910 : une chaloupe canonnière, destinée à la mission du Haut-Mékong pour y exercer la surveillance et s’opposer à l’envahissement progressif par le Siam des territoires de la rive gauche du fleuve ;

- 1922-1937 : une canonnière du Yang-Tsé, chargée d’effectuer des travaux d’hydrographie et d’assurer la protection de la navigation commerciale. Elle fut la seule canonnière capable de remonter le fleuve jusqu’à 3 500 kilomètres de la mer ;

- 1939-1959 : un aviso-colonial de type BOUGAINVILLE. Participe à la bataille de Casablanca en novembre 1942. Escorte des convois en Atlantique et en Méditerranée de 1941 à 1944, puis participe à des opérations dans le Pacifique jusque en 1945. Indochine de 1947 à 1951, avec des opérations en Corée en 1950. Conserve de la Jeanne d’Arc de 1952 à 1959.
____________________________________________

Voir la fiche technique du BATRAL La Grandière

Marine nationale