Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Huntington Ingalls Industries veut réactiver le site d'Ingalls dévasté par l’Ouragan Katrina

Défense
Construction Navale

C’est un haut lieu de la construction navale américaine qui pourrait reprendre vie. La rive Est du fleuve Pascagoula, dans la ville du même nom de l’Etat du Mississipi, a été le berceau de très nombreux navires. Inutilisé par Huntington Ingalls Industries depuis 2005 (hormis pour le stockage) à la suite du passage de l’Ouragan Katrina, le site pourrait redevenir actif comme l’a annoncé HII. 

 

Le cuirassé USS Wisconsin lors de sa réactivation en 1988 le long d'East Bank à Pascagoula (© HII)

Le cuirassé USS Wisconsin lors de sa réactivation en 1988 le long d'East Bank à Pascagoula (© HII)

 

Fondé en 1938 par Robert Ingersoll Ingalls Sr. sur la East Bank de Pascagoula, Ingalls Shipbuilding Corporation a bénéficié très vite de l’effort de guerre américain lors de la Seconde guerre mondiale. Il a ainsi réalisé 21 des 34 navires de transport d’assaut de type Bayfield durant le conflit et a compté jusqu’à dix cales inclinées et de nombreux quais d’armement. Après la mort du fondateur, son héritier décide de vendre la compagnie en 1961 à Litton industries qui se spécialise dans les bâtiments militaires (sous-marins nucléaires d’attaque, navires amphibies, destroyers, croiseurs, cutters). Ce dernier va engager un changement majeur en 1968 avec la création d’un ensemble industriel moderne en face d’East Bank. Il est aujourd’hui encore en activité, et sert à la fabrication de navires amphibies et de destroyers type Arleigh Burke.

Le directeur local du chantier Ingalls, Brian Cuccias, a indiqué la volonté de l’entreprise d’augmenter ses capacités industrielles avec l'ajout de grands bâtiments couverts pour la construction et l’assemblage de composants de navires ainsi que la restauration d'un quai. Ce projet, qui doit durer deux ans, arrive au moment des 80 ans du chantier d’Ingalls.