Croisières et Voyages
Hurtigruten dévoile ses futurs navires d’exploration

Focus

Hurtigruten dévoile ses futurs navires d’exploration

Croisières et Voyages

La compagnie norvégienne Hurtigruten a révélé en fin de semaine dernière un certain nombre de détails et les premières vues des cabines et espaces publics de ses deux nouveaux navires d’exploration. Commandés aux chantiers Kleven, ils entreront en flotte en juillet 2018 et juillet 2019. Le contrat, entériné cet été, comporte une option pour deux unités supplémentaires.

Les deux bateaux prendront les noms de deux célèbres explorateurs, Roald Amundsen et Fridtjof Nansen, que portent déjà deux frégates de la marine norvégienne. « Il y a 105 ans, le 14 décembre 1911, Roald Amundsen devenait le premier homme au monde à planter son drapeau au Pôle Sud ; il y a 128 ans, Fridtjof Nansen traversait le Groenland à ski, et 120 années se sont écoulées depuis que Richard With, le fondateur de Hurtigruten, a proposé pour la première fois du tourisme d'exploration en Arctique. Par conséquent, quoi de plus naturel et logique que de baptiser nos nouveaux navires du nom de ces pionniers, qui sont pour nous source d'inspiration, » a déclaré Daniel Skjeldam, directeur général d’Hurtigruten.

 

Salon d'observation (© : HURTIGRUTEN)

Salon d'observation (© : HURTIGRUTEN)

 

Un design intérieur très soigné

Adoptant un design élaboré dans les bureaux d’études norvégiens de Rolls-Royce, ces navires de 140 mètres de long pour 23.6 mètres de large seront dotés de 265 cabines (dont 60% avec balcon et 20% de suites), soit une capacité en base double de 530 passagers. Ils offriront une architecture intérieure scandinave et seront dotés de larges plateformes d'observation, de restaurants et salons, d’une piscine à débordement et d'autres fonctionnalités spécialement conçues pour les expéditions, qui seront dévoilées ultérieurement, indique la compagnie.

 

Suite (© : HURTIGRUTEN)

Suite (© : HURTIGRUTEN)

 

 

Restaurant (© : HURTIGRUTEN)

Restaurant (© : HURTIGRUTEN)

 

Celle-ci entend « recréer l'aura caractéristique de l'âge d’or des grandes expéditions d'exploration, dans un cadre alliant modernité, confort et finitions extrêmement soignées.  L'ambiance des espaces intérieurs se veut le reflet des mers et des paysages à couper le souffle que les navires sillonneront. L'objectif est de composer un intérieur à la fois élégant et de haute qualité, sans tomber dans le tape-à-l’œil. Les matériaux utilisés, principalement d'origine norvégienne, s'inspireront de la nature. Les passagers apprécieront notamment l'élégance des matériaux comme le granite, le chêne et le bouleau. L’ensemble de l'aménagement intérieur sera conçu selon une approche innovante d'influence scandinave ». Daniel Skjeldam ajoute : « Nos passagers ne partent pas en croisière : ils embarquent pour une véritable expédition. Il est essentiel qu'ils puissent évoluer dans un environnement et une atmosphère appropriés, maximiser l’expérience intense et profonde, en communion avec la nature, que nous proposons à bord des navires d'exploration Hurtigruten ».

 

(© : ROLLS-ROYCE)

(© : ROLLS-ROYCE)

 

Courtes navigations en tout électrique 

Présentés comme techniquement très innovants, les Roald Amundsen et Fridtjof Nansen verront leur emprunte environnementale réduite au maximum, avec un objectif de baisse des émissions de CO2 de 20% par rapport à un navire classique équivalent. Dans cette perspective, ils disposeront de systèmes optimisés, moins gourmands en énergie, et seront dotés selon l’armateur d’une propulsion hybride. Mais on ne connait toujours pas l’architecture retenue, les détails de la motorisation devant être actés en toute fin d’année. Hurtigruten a, néanmoins, choisi d’intégrer un parc de batteries, permettant aux navires de fonctionner en tout électrique sur une très courte durée, soit 15 à 30 minutes, peut-être plus à l’avenir. Ce mode offrira une navigation silencieuse pendant ce bref laps de temps, qui pourrait par exemple être utile pour entrer sans bruit dans un port ou s’approcher d’animaux marins. « Pouvoir naviguer à l'aide de la seule propulsion électrique est un réel bénéfice pour l'environnement et pour nos passagers, qui pourront ainsi mieux profiter de leur expérience en pleine nature. Imaginez-vous naviguant dans les glaces de l'Arctique ou de l'Antarctique, ou le long des rives de l'Amazone, dans un silence absolu. Il s'agit là d'une expérience véritablement unique et exceptionnelle », souligne Daniel Skjeldam.

Hurtigruten dévoilera le mois prochain les itinéraires 2018/2019 du Roald Amundsen.

 

(© : ROLLS-ROYCE)

(© : ROLLS-ROYCE)

Hurtigruten