Construction Navale
Hurtigruten fait le choix d'une propulsion hybride

Actualité

Hurtigruten fait le choix d'une propulsion hybride

Construction Navale

Hurtigruten l’avait annoncé : la propulsion de ces deux nouveaux navires, les futurs MS Roald Amundsen et MS Fridtjof Nansen, serait plus écologiques que celles de leurs prédécesseurs. Ce ne sera pas du GNL ni des nouveaux types de combustibles, la compagnie norvégienne a annoncé hier que son choix s’était porté sur une solution hybride de Rolls-Royce. Le groupe britannique, dont une grosse partie de l’activité navale se trouve en Norvège, avait déjà décroché le contrat pour le design des nouvelles unités d’Hurtigruten qui seront construites dans les chantiers Kleven d’Ulsteinvik.  

Deux systèmes différents sur les navires

L’originalité de cette commande réside dans le fait que le système hybride va être différent entre le premier et le deuxième navire. Le MS Roald Amundsen, qui doit être livré dès 2018, aura un parc de batteries qui permettra une réduction de la consommation grâce à l’effet de peak shaving. Le deuxième navire, le MS Fridtjof Nansen qui sortira de chantier en 2019, recevra des plus grosses batteries lui permettant de naviguer en mode électrique pur, pour des navigations dans les fjords et les environnements sensibles ainsi que pour les arrivées dans les ports. Hurtigruten prévoit ensuite de rétrofiter le MS Roald Amundsen pour qu’il bénéficie lui aussi cette technologie.

 

(© ROLLS-ROYCE)

(© ROLLS-ROYCE)

 

Un carton plein pour Rolls-Royce

La solution de Rolls-Royce comprend quatre moteurs semi rapides Bergen B33:45 équipés de scrubbers, les batteries, deux azipull dotés de la technologie à aimant permanent (première commande mondiale) et deux grands propulseurs tunnel. Le groupe fournira également son design de passerelle Unified Bridge, les stabilisateurs type Aquarius 100, le positionnement dynamique, le système électrique et les équipements de manutention.

Les nouveaux navires, dont la commande ferme a été signée en juillet dernier, mesureront 140 mètres de long pour 23.6 mètres de large. Ils disposeront d’une capacité de 265 cabines et de 530 personnes. Destinés prioritairement au marché de la croisière d’expédition, leurs dimensions les rendent également adaptés pour le service de l’Express Côtier, qui dessert les ports de la côte ouest norvégienne et dont l’appel d’offre pour le contrat de délégation de service public devrait être prochainement présenté. La première unité doit être livrée en juillet 2018, la seconde en juillet 2019. Il s'agit de la plus grosse commande de l'histoire d'Hurtigruten et de celle des chantiers Kleven.

Hurtigruten