Marine Marchande

Actualité

Hurtigruten : L’Express côtier fête ses 120 ans d’existence

Le 2 juillet 1893, le DS Vesteraalen, avec à sa barre le commandant Richard With, partait de Trondheim pour effectuer la toute première rotation d’un service régulier desservant les villes du littoral de Norvège. L’Express côtier était né et, 120 ans plus tard, ce lien historique entre les ports du pays est maintenu par Hurtigruten. La compagnie norvégienne, avec une flotte de 11 navires, dessert quotidiennement 34 ports, de Bergen au sud à Kirkenes au nord, transportant des passagers locaux, des véhicules et du fret, mais aussi des touristes, ce périple constituant l’un des plus beaux voyages pouvant être réalisé en Europe.

 

 

L'Express côtier dans les fjords norvégiens (© HURTIGRUTEN)

 

 

Gran et With, les pionniers de la ligne

 

 

Le littoral norvégien, long de plus de 2400 kilomètres entre Bergen et Kirkenes, était déjà l’une des zones de pêche les plus riches de Norvège à l’aube du XIXème siècle. Cependant, à l’époque, les cartes marines étaient imprécises, particulièrement au nord du pays, où l’on ne trouvait qu’une poignée de phares pour guider les navires. Les récifs dangereux, les bras de mer traîtres et les nombreux petits îlots firent de cet itinéraire marin l’un des plus dangereux du monde. Mais la recherche d’une route permettant des échanges sécurisés était cruciale dans l’optique de relier le nord et le sud de la Norvège. Ce fut l’expert en navigation August Kriegsmann Gran qui lança pour la première fois l’idée d’un service de transport maritime rapide et régulier permettant d’acheminer courriers et marchandises entre Trondheim et Hammerfest.

 

 

Le capitaine Richard With et le DS Vesteraalen (© HURTIGRUTEN)

 

 

Une rencontre avec le capitaine Richard With le rapprocha un peu plus de son rêve. Gran et With, directeur de la compagnie de navigation Vesteraalens Dampskibsselskap, s’entendirent sur un contrat d’une durée de quatre ans pour que l’entreprise navale de With s’engage à effectuer des trajets hebdomadaires entre Trondheim et Hammerfest durant l’été et entre Trondheim et Tromsø durant l’hiver. L’Etat norvégien soutint le projet en faisant don de 70.000 couronnes norvégiennes à l’entreprise. Associé au pilote Anders Holte, Richard With entama un méticuleux travail de cartographie des eaux longeant la côte norvégienne.

 

 

L'arrivée du DS Vesteraalen à Hammerfest le 5 juillet 1893 (© HURTIGRUTEN)

 

 

Et c’est le dimanche 2 juillet 1893 que la grande aventure commença : à 8h30 du matin, le DS Vesteraalen, un vapeur flambant neuf, quitta le quai de Trondheim et rejoignit le port d’Hammerfest pour la première fois. Le bateau atteignit sa destination 67 heures après son départ, le 5 juillet 1893 à 3h30 du matin, soit 30 minutes avant l’horaire prévu. L’histoire d'Hurtigruten était en marche. L’évènement scella le commencement de ce que beaucoup virent comme une révolution des communications en Norvège. Ce trajet maritime devint un véritable lien vital pour les populations habitant la côte norvégienne, les navires Hurtigruten apportant nourriture et marchandises dans les régions reculées et, via le service postal, les nouvelles des familles éloignées.

 

 

(© HURTIGRUTEN)

 

 

Du trafic marchand à la croisière

 

 

De nombreuses compagnies de navigation se joignirent à l’entreprise et le tracé fût étendu grâce à l’ajout de nouvelles escales et de départs plus fréquents. Bergen devint plus tard le port le plus au sud du tracé, tandis que Kirkenes marquait l’extrémité nord et le point de retour de la ligne. Depuis 1936, les navires d'Hurtigruten larguent quotidiennement les amarres pour effectuer le trajet reliant Bergen à Kirkenes, un service qui ne fut interrompu qu’à une seule période, au cours de la seconde guerre mondiale, la Norvège étant occupée par les troupes allemandes, qui s’en servirent de base pour les bâtiments de surface et les sous-marins de la Kriegsmarine.

En dehors du trafic local, le tourisme a toujours joué un rôle prépondérant dans le développement d’Hurtigruten du fait que ses navires permettent aux voyageurs de s’immerger au cœur de la culture norvégienne et d’une nature aussi magnifique que préservée. Alors qu’en 120 ans, l’Express côtier a été exploité avec 70 navires, à partir des années 80, les nouveaux bateaux de la compagnie ont été spécialement conçus pour apporter le confort nécessaire aux passagers, tout en étant dotés des équipements les plus modernes pour assurer le transport de marchandises. Entre 1993 et 2003, 9 des 11 navires d'Hurtigruten furent remplacés durant la plus importante vague de modernisation connue jusqu'ici au sein de la compagnie norvégienne. Une restauration de qualité, une salle de fitness, saunas et bains bouillonnants participent aujourd’hui au confort des passagers à bord des navires.

En 2011, Hurtigruten a transporté quelques 404.000 passagers, dont 87.000 en formule croisière.

 

- Voir notre reportage à bord de l'Express côtier

 

 

L'Express côtier (© HURTIGRUTEN)

 

 

Hurtigruten