Croisières et Voyages
Hurtigruten se repositionne sur les croisières d’expédition polaires

Actualité

Hurtigruten se repositionne sur les croisières d’expédition polaires

Croisières et Voyages

Sous l’impulsion de ses nouveaux propriétaires, la compagnie norvégienne a entrepris de développer son activité sur les croisières d’expédition polaires. Il s’agit de compléter le cœur de métier historique de l’armateur, qui exploite depuis 1893 l’Express côtier, service de desserte des ports norvégiens entre Bergen et Kirkenes. « Nous allons nous repositionner et reprendre notre place légitime sur les croisières d’exploration. Hurtigruten est déjà leader sur l’Arctique avec la Norvège mais aussi les traversées du Nordstjernen vers le Spitzberg, où nous avons plus que doublé notre capacité cette année. S’y ajoute le Fram, notre navire d’exploration, qui sillonne l’Arctique, jusqu’au Groenland, et passe également ses hivers en Antarctique, où nous allons positionner un second navire en 2016 », explique Christine Bois, directrice générale d’Hurtigruten en France. La capacité de la compagnie disponible sur l’Antarctique va passer de 250 à 700 passagers, soit pour l’ensemble de la saison 2016/2017 jusqu’à 6800 personnes au lieu de 2268 précédemment. De quoi prétendre à une position de leader sur ce marché.

 

Le Fram en Antarctique (© : HURTIGRUTEN)

Le Fram en Antarctique (© : HURTIGRUTEN)

Le Fram en Antarctique (© : JESPER NIELSEN)

Le Fram en Antarctique (© : JESPER NIELSEN)

 

Le Midnatsol des fjords chiliens à l’Antarctique

Annoncé fin mai, le déploiement du Midnatsol en Antarctique (qui va nécessiter l’acquisition d’un nouveau navire pour l’Express côtier dès septembre 2016) est la première grande initiative de la compagnie dans le cadre de son nouveau plan stratégique sur les zones polaires. Mis en service en 2003, ce navire de 135.75 mètres de long pour 21.5 mètres de large présente une jauge de 16.151 GT. Dans sa configuration de desserte des ports norvégiens, il peut transporter jusqu’à 1000 passagers, son garage étant conçu pour accueillir 45 voitures. Pour l’Antarctique, cette capacité sera bien entendu revue à la baisse, la règlementation limitant les débarquements sur les sites de la péninsule à 100 personnes maximum. « La capacité du Midnatsol est importante car sur l’Express côtier nous avons un certain nombre de passagers qui ne restent à bord que quelques heures, le temps de passer d’un fjord à l’autre. En fait, le Midnatsol compte 600 lits et, en Antarctique, sa capacité sera limitée à 500 passagers ». Pendant l’hiver 2016/2017, alors que le Fram sera positionné comme à son habitude à Ushuaia pour évoluer directement vers l’Antarctique, le Midnatsol sera basé à Punta Arenas. Il proposera un superbe itinéraire comprenant les fjords de la Patagonie chilienne, la péninsule Valdés (réputée notamment pour la présence de baleines), le Cap Horn, le détroit de

Hurtigruten | Actualité de la compagnie norvégienne Arctique et Antarctique | Actualité maritime des zones polaires