Défense
Hyères : Un simulateur pour les contrôleurs aériens

Actualité

Hyères : Un simulateur pour les contrôleurs aériens

Défense

Le nouveau système d'entraînement des contrôleurs aériens de la Marine nationale (SECAM) a été inauguré le 3 février sur la base de l'aéronautique navale (BAN) d'Hyères par le contre-amiral Henri Bobin, commandant la force de l'aéronautique navale. La BAN de Hyères sert de site pilote au SECAM, qui est actuellement en phase de test sur les base de Landivisiau et Lann-Bihoué, et qui sera bientôt installé sur la BAN de Lanvéoc-Poulmic. La mise en place de ce nouveau système répond à l'élargissement aux contrôleurs aériens militaires, fin 2010, d'une directive européenne relative à la mise en place d'une licence communautaire de contrôleur de la circulation aérienne. « Soucieuse d'accélérer la formation de contrôleurs aériens, la marine a décidé de doter ses centres de contrôle de moyens de simulations évolutifs déjà éprouvés par le contrôle aérien civil. SECAM représente un outil adapté au besoin d'entraînement et de formation des contrôleurs aériens permettant d'enrichir et d'adapter les compétences acquises lors de leur formation initiale à l'École de Maistrance », explique la Marine nationale.

 (© : MARINE NATIONALE)
(© : MARINE NATIONALE)

Les tours de contrôle des bases aéronavales sont donc équipées de simulateurs de contrôle aérien utilisables en différentes configurations (tour de contrôle, approche d'aérodromes ou radar). Le simulateur permet ainsi de créer l'ensemble des situations rencontrées lors des missions de contrôle aérien, particulièrement les situations inhabituelles grâce à la réalisation pratique de ces événements. Il est composé de positions de contrôle « élève », de postes « pilote/instructeur » et d'un visuel 3D représentant le trafic simulé sur un aéroport.
Pour mémoire, les contrôleurs aériens suivent les déplacements des aéronefs, les identifient et de les guident pour assurer la régularité et la sécurité du trafic aérien. À partir d'un écran radar, ils assurent des missions de contrôle, d'information et d'alerte au profit des aéronefs transitant par l'espace aérien contrôlé (trafic environnant, conditions météo, plans de vols des avions...)

Inauguration du simulateur  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Inauguration du simulateur (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Inauguration du simulateur  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Inauguration du simulateur (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Inauguration du simulateur  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Inauguration du simulateur (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Inauguration du simulateur  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Inauguration du simulateur (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Inauguration du simulateur  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Inauguration du simulateur (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Inauguration du simulateur  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Inauguration du simulateur (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Inauguration du simulateur  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Inauguration du simulateur (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Inauguration du simulateur  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Inauguration du simulateur (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Inauguration du simulateur  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Inauguration du simulateur (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Aéronavale