Défense

Actualité

Hyundai lance la construction du nouveau ravitailleur néo-zélandais

Défense

Lé découpe de la première tôle du nouveau bâtiment logistique de la marine néo-zélandaise est intervenue le 31 janvier au chantier Hyundai Heavy Industries d’Ulsan, en Corée du sud. Commandé en juillet 2016, le futur Aotearoa sera mis sur cale cette année en vue d’une livraison en janvier 2020. A l’issue de sa prise en main par la marine néo-zélandaise, le navire devrait être pleinement opérationnel d’ici mars 2021.

 

L'Endeavour ravitaillant une frégate néo-zélandaise (© : RNZN)

 

Destiné à remplacer l’Endeavour, pétrolier-ravitailleur de 138 mètres et 12.300 tonnes de déplacement en charge mis en service en 1988, l’Aotearoa sera plus grand et plus polyvalent que son aîné. Long de 166.2 mètres pour une largeur de 24.5 mètres, ce bâtiment de 24.000 tpc pourra transporter 8000 tonnes de combustible pour navires et 1500 tonnes de carburant aviation. Une station de production d’eau douce permettra de fournir 250 tonnes par jour.

 

Le futur Aotearoa (© : HII)

 

Le navire comptera deux postes permettant un double ravitaillement simultané à la mer, ainsi qu’une grue d’une capacité de levage de 25 tonnes. Celle-ci permettra notamment de manutentionner les conteneurs logés à l’avant sur un espace pouvant accueillir 20 boites de 20 pieds (EVP). Equipé d’une unique ligne d’arbres, sa vitesse étant de 16 nœuds, l’Aotearoa répond au standard Polar Class 6 afin de pouvoir naviguer dans les eaux de l’Antarctique.

Sa capacité d’accueil sera de 98 personnes, dont 64 membres d’équipage et 11 personnels du détachement aérien permettant de mettre en œuvre un hélicoptère NH90. Le bâtiment disposera d’installations hospitalières et pourra servir de navire école (logements pour 14 cadets).