Energies Marines
Ideol noue un partenariat pour des éoliennes flottantes en Irlande

Actualité

Ideol noue un partenariat pour des éoliennes flottantes en Irlande

Energies Marines

Spécialisée dans les fondations d’éoliennes flottantes, Ideol continue d’avancer ses pions à l’international. Cette fois, c’est en Irlande, dont le gouvernement estime le potentiel de cette technologie à 27 GW, que la société française compte vendre son concept de flotteur en acier ou béton. A cet effet, Ideol a conclu un accord avec Gaelectric dans le but de développer des projets éoliens flottants. Les partenaires expliquent évaluer actuellement plusieurs sites d’installation au large des côtes irlandaises, avec pour objectif initial le développement d’un projet de 30 MW suivi de projets commerciaux de plusieurs GW au large des côtes est et ouest irlandaises.

Développer l'économie locale

« En Irlande, nous avons la chance de disposer de très bons gisements en vent, gisements qui permettent de tirer les tarifs de l’énergie vers le bas et de sécuriser la production électrique. Le développement de projets éoliens terrestres est déjà fortement engagé ; en mer, le potentiel est énorme et les perspectives de retombées pour le pays sont intéressantes. Le vent est en effet plus fort et plus constant en mer et nous pouvons déployer des éoliennes plus puissantes qu’à terre, en allant jusqu’à 10 MW quand les éoliennes terrestres sont aujourd’hui de 2 à 3 MW. La plupart des travaux de construction et d’installation doit être réalisé localement, afin de générer des emplois qualifiés dans les ports qui accueilleront les opérations. Un projet commercial d’une capacité de 500 MW et utilisant la technologie Ideol en béton peut créer jusqu’à 2500 emplois en phase de construction et 200 emplois en phase d’exploitation et de maintenance », explique Barry Gavin, président de Gaelectric, groupe créé en 2004 et devenu depuis l’un des leaders de la production d’énergies renouvelables et de stockage d’énergie en Irlande. En éolien, Gaelectric est impliqué à la fois sur des projets terrestres et sur des projets en mer, dont le projet NISA (North Irish Sea Array, mené en collaboration avec Oriel Wind Farm Ltd) situé dans le nord de la Mer d’Irlande et d’une capacité de 870 MW.

Dès 30 mètres de profondeur

Avec son concept breveté Damping Pool de fondation flottante en béton ou en acier, Ideol apporte à son partenaire irlandais une solution qui, affirme la société française, est la seule sur le marché compatible avec une installation dès 30 mètres de fond, donc sur des sites initialement conçus pour des fondations posées. La structure est également particulièrement adaptée à la prochaine génération d’éoliennes de très grande taille avec comme objectif une baisse significative des coûts de l’énergie. « Nous sommes très enthousiastes à l’idée de collaborer avec un leader comme Gaelectric sur le développement d’un projet multi-flotteurs et sur l’exploration de nouveaux projets commerciaux. Notre technologie de fondation flottante est tout à fait adaptée aux conditions météocéaniques et de sols très spécifiques de la mer d’Irlande ; elle permet aussi de répondre aux fortes attentes en matière de retombées locales et de réduction des coûts. Après la France, le Japon, Taïwan ou encore le Royaume-Uni, nous sommes fiers d’être reconnus sur un marché aussi prometteur que celui de l’Irlande », s’est félicité Paul de la Guérivière, président d’Ideol, dont la toute première fondation (en béton) est en cours de construction à Saint-Nazaire dans le cadre du projet expérimental FLOATGEN.

 

Energies Marines Renouvelables